•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Injecter un million de doses par semaine au Québec?

Manipulation d'une seringue et du vaccin contre la COVID-19.

Le ministre de la Santé entend augmenter la cadence de la campagne de vaccination.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, entreprend une vaste campagne de mobilisation pour vacciner le plus grand nombre de Québécois quand les livraisons de vaccins s'accéléreront en mai, juin et juillet. Le chiffre d'un million de doses injectées par semaine est avancé, même si l'objectif est très ambitieux.

L'idée, dit-on, est de pousser la machine au maximum et d'innover.

Pendant la campagne de vaccination contre l'influenza, le réseau public pouvait vacciner jusqu'à 250 000 personnes par semaine. En augmentant la cadence, on pourrait atteindre de 350 000 à 400 000 doses. On ajouterait 200 000 doses supplémentaires hebdomadaires avec la contribution des pharmaciens.

Mais il faut aller plus loin. Le ministre Dubé interpelle donc dorénavant le milieu des affaires. Il invite les entreprises à se regrouper pour vacciner leurs employés, leurs familles et peut-être même des gens de la communauté. Objectif : 200 000 doses injectées de plus par semaine.

La main-d'œuvre de vaccinateurs pourrait être recrutée dans un bassin de 3700 volontaires inscrits sur le site Je contribue. Il s'agit de professionnels autorisés à vacciner, comme des vétérinaires, des physiothérapeutes ou des sages-femmes.

L'objectif du ministre Dubé est d'enlever de la pression sur le réseau public en mobilisant les entreprises pour administrer des doses du vaccin, affirme-t-on au cabinet du ministre de la Santé.

On ajoute que plus les entreprises prendront la vaccination en charge, plus le personnel de la santé pourra soigner les Québécois et reprendre les opérations de chirurgies.

Six millions de Québécois à vacciner

L'objectif est de vacciner avec deux doses environ six millions de Québécois d'ici la fin septembre. Pour atteindre la cible selon l'échéancier, autour de 400 000 personnes devraient être vaccinées par semaine entre avril et la fin septembre.

Mais le premier ministre Justin Trudeau a affirmé cette semaine que ce calendrier pourrait être devancé avec l'arrivée massive de doses cet été. Si c'est le cas, la pression augmentera sur le réseau de vaccination, et surtout, il faudra augmenter considérablement la cadence en juin et juillet.

D'où l'idée d'élargir le système de vaccination et d’interpeller les entreprises privées. Le milieu des affaires s'est montré très ouvert à la proposition puisqu'il prendrait en charge la vaccination de sa main-d'oeuvre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !