•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 45 cas liés à une fête dans des résidences étudiantes en Ontario

Vue extérieure de trois des résidences du complexe.

Le complexe privé de résidences étudiantes Severn Court, à Peterborough

Photo : Google Earth

Radio-Canada

Au moins 34 des infections sont des cas d'un variant préoccupant, indique la santé publique à Peterborough, dans l'est de l'Ontario.

Le foyer d'éclosion est un complexe privé de résidences, appelé Severn Court, où habitent des étudiants du Collège Fleming, situé à proximité.

Des étudiants du campus de l'Université Trent, à Peterborough, ont aussi participé à la fête le 20 février dernier, selon le recteur de l'établissement.

La santé publique fait état d'un total de 45 infections jusqu'à maintenant, y compris 34 cas présumés d'un variant. Les autorités n'ont pas encore confirmé de quel variant il s'agissait.

Tous les cours et les activités en personne au campus Sutherland du Collège Fleming ont été suspendus au moins jusqu'à la mi-mars.

La présidente de l'établissement, Maureen Adamson, dénonce les étudiants qui ont participé aux « rassemblements » du 20 février.

Nous sommes extrêmement déçus de vos actions.

Une citation de :Maureen Adamson, présidente du Collège Fleming

Elle note que des étudiants en sciences de la santé étaient présents. Les attentes et les normes professionnelles à respecter devraient être encore plus élevées [dans votre cas], leur dit-elle.

Mme Adamson prévient les participants à la fête qu'ils s'exposent à des sanctions, y compris une possible suspension ou expulsion.

Le recteur de l'Université Trent, Leo Groarke, se dit lui aussi « déçu » du comportement des participants. Il ajoute que l'établissement « examine » leur dossier présentement.

Les étudiants de l'Université qui sont infectés ont été placés en isolement, dit-il, tout comme ceux qui sont dans l'attente des résultats d'un test de dépistage.

Un petit nombre de cours et de laboratoires en personne continuent, indique M. Groarke, selon des protocoles très stricts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !