•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Côté remporte un prix à la Berlinale pour Hygiène sociale

Un homme assis parle dans un micro.

Denis Côté présentait son film « Répertoire des villes disparues » lors d'une conférence de presse lors à la 69e Berlinale, en 2019.

Photo : Getty Images / Thomas Niedermueller

Radio-Canada

Le cinéaste québécois a remporté le prix du meilleur réalisateur dans la catégorie Encounters, lancée l’an dernier pour mettre en avant des films indépendants et originaux. Hygiène sociale, première comédie de Denis Côté en carrière, est arrivée ex æquo avec The Girl and the Spider, des frères suisses Ramon et Silvan Zürcher.

Ce film, tourné l’été dernier – écrit produit et réalisé par Denis Côté –, suit un dandy prénommé Antonin dans ses pérégrinations avec cinq femmes, dont sa conjointe, sa sœur, une perceptrice d’impôts et la femme qu’il désire.

C’est l’acteur Maxim Gaudette qui incarne Antonin. Éléonore Loiselle, Larissa Corriveau, Kathleen Fortin, Evelyne Rompré et Eve Duranceau complètent la distribution de ce long métrage.

Le film démontre une incroyable agilité à mélanger différents tons, des références cinématographiques historiques et des personnages magnifiquement verbomoteurs – le tout saupoudré d’une dose d’humour délicate, mais chaleureuse, quelque chose dont on a bien besoin en ce moment, a détaillé le jury dans une déclaration.

Une deuxième victoire à Berlin

Denis Côté est un habitué de la Berlinale, puisque Hygiène sociale est le sixième film qu’il y présente depuis Bestiaire, en 2012. Il y a remporté, en 2013, le prix Alfred-Bauer pour Vic+Flo ont vu un ours. Cette distinction nommée en hommage au fondateur du festival est destinée à récompenser les œuvres les plus novatrices, celles qui élargissent les horizons du septième art.

De Montréal, le réalisateur a publié une vidéo sur YouTube présentant ses remerciements en anglais. Ce qui s'annonçait comme la Berlinale la plus triste est finalement devenu la plus belle chose pour moi, parce qu'on vient de remporter ce prix formidable, affirme-t-il.

Plusieurs d'entre vous savez que le film qu'on a fait est une production à petit budget, conçu en quelques jours seulement avec un petit groupe d'acteurs et d'actrices francophones [...], mais c'était un réel plaisir de le faire; une de mes plus belles expériences et dans mes plus beaux souvenirs au cinéma.

Par ailleurs, c’est le cinéaste roumain Radu Jude qui a remporté cette année l’Ours d’or de la Berlinale pour son film Bad Luck Banging or Loony Porn. Cette œuvre acide sur l'hypocrisie des sociétés contemporaines a été tournée en pleine pandémie.

L'Allemande Maren Eggert s'est quant à elle vu attribuer le premier prix d'interprétation non genré, récompensant indifféremment le meilleur acteur ou la meilleure actrice, un prix mis en place par la Berlinale pour faire avancer les débats sur l'égalité.

Elle a été récompensée pour son rôle dans la comédie romantique I'm Your Man, de la réalisatrice allemande Maria Schrader, où elle joue le rôle d'Alma, une chercheuse tombant amoureuse de Tom, un robot humanoïde.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !