•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La motoneige d'un homme disparu depuis lundi retrouvée dans l'eau à Lamèque

Les recherches à Lamèque de l’équipe de récupération sous-marine de la GRC pour retrouver Justin Savoie.

Les recherches à Lamèque de l’équipe de récupération sous-marine de la GRC pour retrouver Justin Savoie, le 5 mars 2021.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

La motoneige de Justin Savoie, disparu depuis lundi, a été retrouvée sous l'eau près du pont de la route 113 entre Haut-Lamèque et Lamèque, confirme la GRC. Une équipe de récupération sous-marine a été déployée.

La disparition de Justin Savoie a été signalée à la police jeudi. L'homme de 29 ans de Sainte-Marie-Saint-Raphaël, père de deux jeunes enfants, n'a pas été vu depuis tôt lundi matin.

Un homme avec un tatouage sur le visage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Justin Alexander Savoie mesure 1,7 m (5 pi 9 po) et pèse environ 82 kg (180 lb).

Photo : GRC

Selon la belle-mère de Justin, Sylvie Savoie, il est parti de Saint-Marie-Saint-Raphaël vers 3 h 30 du matin vers Lamèque pour voir une de ses amies qui aurait été supposément prise dans la neige.

Il portait des bottes de fourrure, des pantalons de camouflage et un manteau gris et conduisait une motoneige Bombardier Renagade 800 de couleur noire avec des bandes jaunes.

La motoneige de Justin Alexander Savoie.

La motoneige de Justin Savoie.

Photo : GRC

Des recherches avec des drones ont aussi été lancées, sans succès, selon Mme Savoie.

La police sollicite toujours, vendredi, l'aide du public pour retrouver l'homme de 1,7 m (5 pi 9 po) et d'environ 82 kg (180 lb). Justin Savoie porte une barbe, est chauve, a les yeux bruns, un point d'interrogation tatoué sur le côté gauche du visage et d'autres tatouages dans le cou.

« Bombe météorologique »

La Péninsule acadienne a été frappée par une bombe météorologique durant la nuit de lundi à mardi, indique la météorologiste Jill Maepea, d'Environnement Canada.

Une bombe météorologique se caractérise par une combinaison de phénomènes violents : bourrasques de neige, rafales et chutes de neige abondante, notamment.

Une quarantaine de cm de neige sont tombés et des vents forts de 90 km/h ont entraîné de la poudrerie, rendant la visibilité presque nulle.

Avec des informations de René Landry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !