•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination des 80 ans et plus : Toronto se défend d'être en retard

John Tory en point de presse.

Le maire de Toronto, John Tory, dit que la Ville manque de doses pour vacciner les aînés plus vite.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, assure que sa Ville commencera la vaccination de masse des 80 ans et plus d'ici le 1er avril, au plus tard.

Une dizaine d'autres régions en Ontario ont commencé, elles, à immuniser les aînés de ce groupe d'âge.

Le maire Tory rétorque que Toronto a déjà vacciné 36 000 octogénaires plus vulnérables à l'hôpital, notamment.

Il reconnaît que la vaccination de masse n'a pas encore commencé dans la Ville Reine, mais indique que Toronto est prête avec neuf cliniques d'immunisation. Le mobilier est là, on est prêts à aller de l'avant dès qu'on aura des doses, raconte-t-il en entrevue à CBC, vendredi.

Le maire explique que Toronto avait beaucoup plus de travailleurs de la santé à immuniser que les autres régions dans le cadre de la première phase. La moitié des docteurs en Ontario habitent à Toronto, dit-il.

Il ajoute que la vaccination de masse est une opération « beaucoup plus compliquée » dans la métropole canadienne, d'où la décision des autorités d'attendre le lancement, prévu le 15 mars, du site web provincial pour la prise de rendez-vous.

Le général à la retraite Rick Hillier, qui dirige le groupe de travail provincial sur la distribution des vaccins, avait indiqué le mois dernier que la vaccination de masse des 80 ans et plus débuterait au plus tard durant la troisième semaine de mars dans l'ensemble de l'Ontario.

De son côté, la ministre de la Santé, Christine Elliott, reconnaît que Toronto n'a pas reçu assez de doses compte tenu de ses besoins plus grands, entre autres en raison des retards dans la livraison en janvier des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna.

Nous nous assurerons à l'avenir que la Ville ait davantage de doses, en tenant compte des populations prioritaires, a-t-elle indiqué, jeudi.

Le premier ministre Doug Ford doit faire le point à 13 h, vendredi, sur la campagne de vaccination provinciale.

Avec des renseignements fournis par Camille Feireisen et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !