•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tracadie prête à céder la gestion des routes au provincial à une condition

Une photo de l'entrée de Pointe-à-Bouleau, à Tracadie.

Les routes des nombreux anciens DSL de Tracadie sont administrées et entretenues par la province. En mai, elles seront sous la responsabilité de la ville, qui dit ne pas avoir les moyens de s'en occuper.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

La Municipalité régionale de Tracadie évalue la possibilité de déléguer la gestion des routes des DSL à Fredericton, une responsabilité qui doit lui revenir le 1er mai. Le maire Denis Losier affirme que le gouvernement provincial semble peu enclin à accorder un financement suffisant pour l'entretien des 200 km de routes.

Le ministre des Gouvernements locaux Daniel Allain a présenté à la Municipalité les scénarios et les conditions pour la suite du dossier lors d’une rencontre mercredi.

Deux scénarios ont retenu l'attention du maire : celui où la Municipalité gère ses routes de DSL avec un financement de 4,6 millions de dollars et celui où elle se départit de cette future responsabilité moyennant une perte de contribution des DSL.

Mais nous, ce qu’on a comme chiffre, on parle de 49,1 millions pour les 15 prochaines années, alors c’est pratiquement inacceptable, explique Denis Losier.

La possibilité que le gouvernement du Nouveau-Brunswick reprenne les routes semble pour le moment être la solution la moins désavantageuse, selon le maire, mais la perte de contribution des DSL représente tout de même un manque à gagner considérable dans les coffres de la municipalité.

Le maire compte réunir son conseil municipal pour analyser les données présentées afin d’arriver avec une proposition ferme au gouvernement. Idéalement, il aimerait pouvoir conserver les routes contre l’obtention d’un financement plus élevé, mais le maire voit que c’est difficile à ce niveau-là avec le gouvernement.

Ça fait qu’on va aussi regarder la possibilité que le gouvernement reprenne les routes et probablement négocier la composante de la contribution des DSL.

Tracadie et les DSL environnants ont fusionné en une seule municipalité régionale en 2014 dans l’espoir de se démarquer sur le plan économique. Mais l’entretien des 200 km de routes des DSL, une responsabilité qui relevait du provincial, constitue depuis un sujet épineux. Le transfert des responsabilités est normalement prévu pour le 1er mai.

Le maire soutient qu’il espère avant tout éviter des hausses de taxes des citoyens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !