•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Morris veut une troisième médaille olympique

John Morris donne des instruction à sa coéquipière Kaitlyn Lawes pendant un match.

John Morris fait un retour au curling en équipe

Photo : AFP / WANG ZHAO

Radio-Canada

Trois ans après avoir annoncé qu’il prenait une pause du curling compétitif en équipe, John Morris participera au Brier, présenté du 5 au 14 mars à Calgary. Il voit sa participation au Championnat canadien comme la première étape vers la conquête d’une troisième médaille d’or olympique.

John Morris avait besoin d’une pause. Actif, presque à temps plein, sur la scène du curling canadien depuis une vingtaine d’années, il a annoncé en mars 2018 qu’il voulait prendre le temps de faire des choses pour lui.

Durant les trois années où il s’est éloigné de la compétition en équipe, il s’est marié, a eu deux enfants, a ouvert une petite entreprise à Canmore, près de Banff, et a remporté une médaille d’or en curling double mixte aux Jeux de Pyeongchang.

Le curleur de 42 ans dit avoir fait le plein d'énergie et se sent prêt à affronter un nouveau défi.

Je savais que je voulais revenir, mais c’était important de revenir au sein de la bonne équipe, affirme celui qui prendra part à un 12e Brier. À ce point-ci dans ma carrière, je ne veux pas revenir seulement pour le plaisir de jouer, je veux gagner une autre médaille d’or olympique.

Morris, qui a remporté l’or au sein de l’équipe de Kevin Martin aux Jeux de Vancouver en 2010, se joint donc à l’équipe du Calgaréen Kevin Koe qui compte aussi dans ses rangs la première pierre Ben Hebert et le troisième BJ Neufeld.

Il n’est pas en territoire inconnu, car de 2003 à 2006 Koe a été troisième au sein de sa formation, alors que de 2006 à 2013, Ben Hebert et lui ont joué au sein de l’équipe de Kevin Martin.

L’or pour Koe

Sans renier ses accomplissements aux Jeux olympiques, John Morris dit que le passé c’est le passé et que ce sont les prochains jeux qui comptent. Cela le motive à tout mettre en branle pour répéter la sensation qu’il a vécue en 2010 et en 2018.

Une autre motivation est de pouvoir voir son ami Kevin Koe monter sur la première marche du podium. Celui-ci a représenté le Canada lors des derniers jeux, mais a dû se contenter du quatrième rang.

Nouvelle position

Jouer comme deuxième pierre au sein d’une équipe sera quelque chose de nouveau pour Morris. Durant toute sa carrière, on l’a vu soit comme capitaine, soit comme troisième joueur.

J’ai toujours aimé l’aspect physique de notre sport, admet-il, ce sera un défi de balayer pour six des huit pierres de l’équipe, mais j’ai besoin de nouveaux défis.

Morris croit que ses connaissances tactiques seront aussi un avantage pour sa nouvelle équipe, car il pourra parler stratégie avec Koe et Neufeld.

Il compare sa nouvelle équipe à celle de Kerri Einarson, qui vient de remporter un deuxième Tournoi des cœurs de suite. Quand elle a assemblé sa formation, Einarson a choisi de s’entourer de trois anciennes capitaines. La formule semble bien fonctionner.

L’équipe Koe amorcera son tournoi vendredi soir en affrontant l’équipe de la Nouvelle-Écosse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !