•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une interdiction de fumer dans les lieux publics intérieurs des Premières Nations

Une cigarette écrasée.

De nombreuses Premières Nations ont leurs propres règlements qui gouvernent la cigarette dans les lieux publics. Certaines permettent de fumer dans les salles de bingo et les salles des terminaux de loterie vidéo.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba a l’intention d’interdire de fumer et de vapoter dans les lieux publics intérieurs des Premières Nations, s’exposant ainsi à une possible poursuite judiciaire.

Le projet de loi des progressistes-conservateurs déposé jeudi vise à mettre fin à une exemption de l’interdiction de fumer dans les lieux publics intérieurs accordée aux communautés autochtones et à d’autres lieux de compétence fédérale.

Toutefois, des utilisations cérémoniales du tabac seraient toujours autorisées au sein des Premières Nations.

Nous voulons nous assurer que toute notre province, pas seulement certaines parties d’elle, offrent un accès équitable à des environnements de travail sans fumée et sans vapeur, affirme Audrey Gordon, ministre de la Santé mentale, du Mieux‑être et du Rétablissement.

Cet enjeu est une question de santé publique, ajoute-t-elle.

L’Assemblée des chefs du Manitoba affirme que la province n’a pas le droit d’imposer une interdiction de fumer dans les Premières Nations, et qu’elle pourrait envisager une poursuite judiciaire si le projet de loi est adopté.

Les Premières Nations ne vont pas rester les bras croisés et permettre à la province d’agir de la sorte, déclare le grand chef Arlen Dumas.

De nombreuses Premières Nations ont leurs propres règlements qui gouvernent la cigarette dans les lieux publics. Des communautés permettent de fumer dans les salles de bingo et les salles des terminaux de loterie vidéo.

L’an dernier, les restrictions sanitaires liées à la COVID-19 ont forcé plusieurs de ces salles à fermer. Le premier ministre, Brian Pallister, a dit qu’il pourrait empêcher celles qui permettent de fumer de rouvrir.

Les néo-démocrates affirment que le gouvernement aurait dû consulter les leaders de Premières Nations avant de déposer ce projet de loi. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Wab Kinew, note que des communautés de Premières nations pourraient perdre du revenu.

Audrey Gordon affirme que le gouvernement consultera des leaders autochtones la semaine prochaine. Le projet de loi fait partie de plusieurs autres qui pourraient être adoptés en juin. Son entrée en vigueur pourrait ne pas être immédiate, selon la ministre Gordon.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !