•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaine Higgs demande une hausse des transferts fédéraux en santé

Blaine Higgs assis en conférence de presse.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 27 février 2021 à Fredericton.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, affirme qu’il ne faut pas attendre la fin de la présente pandémie pour augmenter les transferts fédéraux en santé aux provinces.

Sa position rejoint celle de ses homologues des autres provinces et territoires. Réunis virtuellement jeudi, ceux-ci ont soutenu que le gouvernement fédéral a les ressources nécessaires pour augmenter ces transferts.

Selon les projections des provinces, Ottawa commencera à dégager des surplus après la pandémie, et ils devraient atteindre 50 milliards de dollars en 2039.

Or, durant cette même période de 18 années, les provinces prévoient enregistrer un déficit total de 208 milliards de dollars.

De 22 % à 35 %

Les dépenses en santé des provinces s’élèvent à 188 milliards, et le fédéral couvre environ 22 % de cette somme, soit 42 milliards.

Justin Trudeau et Patty Hajdu sont assis à une table. Justin Trudeau est de profil, manipulant une fiole de vaccin, et Patty Hajdu le regarde.

Le premier ministre Justin Trudeau et la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, le 15 décembre 2020 à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Les premiers ministres demandent que le fédéral augmente sa participation à 35 %.

Cela se traduirait par une somme additionnelle de 28 milliards, haussant la part d’Ottawa à 70 milliards au total.

Selon Blaine Higgs, le déficit actuel du fédéral est lié aux circonstances exceptionnelles occasionnées par la réponse à la COVID-19, et disparaîtra quand l’urgence sanitaire sera dans le rétroviseur.

En contrepartie, les défis auxquels font face les provinces en santé existeront toujours et pourraient s’aggraver, dit-il.

Dans son plaidoyer, jeudi, le premier ministre Higgs a évoqué le récent suicide de Lexi Daken, 16 ans. L’adolescente a attendu huit heures dans un hôpital de Fredericton pour parler à un psychiatre, avant d’être renvoyée chez elle, où elle a mis fin à ses jours.

Avec des renseignements de CBC et de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !