•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elles lancent une maison d'édition pour publier un livre sur une jeune musulmane

Les quatre sœurs entrepreneures veulent voir plus de musulmanes prendre la plume.

Les quatre soeurs regardent la couverture d'un livre.

Le livre d'Aisha Yusuf raconte l'histoire d'une adolescente voilée qui fait face au racisme dans son nouveau village.

Photo : CBC/Scott Neufeld

Radio-Canada

L'autrice Aisha Yusuf n'a pas trouvé de maison d'édition qui accepte de publier son livre mettant en vedette une jeune musulmane noire victime de racisme. Plutôt que de se décourager, l'écrivaine de 23 ans a lancé sa propre maison d'édition avec ses trois soeurs.

Cette nouvelle maison d'édition, Abāyou House, va publier son œuvre.

À ce jour, je n'ai jamais vu de jeune femme musulmane et noire sur la couverture d'un roman [pour jeunes adultes].

Une citation de :Aisha Yusuf, autrice

Le livre d'Aisha Yusuf, Race to the Finish Line, raconte l'histoire d'Aaleyah, une adolescente qui déménage dans un village américain où elle et ses amis font équipe pour dévoiler un lourd secret qui menace sa famille.

Le roman mystère verra le jour le 12 mars. Et, il ne sera pas le seul de la maison d'édition, promettent les quatre sœurs d'origine somalienne, qui vivent à Edmonton.

Une meilleure représentativité

La couverture du livre d'Aisha Yusuf illustre la protagoniste voilée devant une personne vêtue de ce qui semble être le costume blanc du Ku Klux Klan.

Certains pourraient trouver ça très choquant, mais selon moi, ce qui est plus choquant, c'est la façon dont le livre reflète ce qui se passe dans notre ville.

Une citation de :Aisha Yusuf

Tout récemment, sur une période de 10 semaines, 5 attaques contre des femmes portant le voile ont été perpétrées dans la capitale albertaine.

Ces gestes haineux soulignent le besoin pour une meilleure représentativité des communautés locales dans les médias et dans le monde littéraire, d'après les nouvelles entrepreneures.

Nous ne serons pas réduites au silence. Nous avons une voix et nous raconterons nos histoires, soutient Aisha Yusuf.

Grâce à leur nouvelle maison d'édition, les sœurs Yusuf ont espoir que plus de femmes noires et musulmanes voudront elles aussi prendre la plume.

Avec les informations de Thandiwe Konguavi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !