•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 300 000 personnes vaccinées contre la COVID-19 en Colombie-Britannique

Une infirmière se fait vacciner contre la COVID-19.

Les travailleurs essentiels reçoivent leurs doses du vaccin de Pfizer à l'Hôpital général de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Les autorités de la santé en Colombie-Britannique annoncent que 298 851 personnes ont été vaccinées. La médecin hygiéniste en chef de la province s’excuse toutefois auprès de celles qui ont vu leur rendez-vous pour le vaccin de rappel repoussé.

Bonnie Henry, a précisé qu’il y avait plusieurs dizaines de milliers de personnes qui avaient un rendez-vous pour recevoir leur seconde dose de rappel cette semaine.

Avec la décision d’espacer de quatre mois les deux doses de vaccin contre la COVID-19, les autorités sanitaires ont dû remettre à plus tard ces rendez-vous, autrement la province se serait retrouvée avec peu de doses de vaccins pour continuer à protéger les personnes les plus vulnérables, se justifie la médecin hygiéniste en chef.

Je m’excuse (...) Je sais que ce fut un choc pour beaucoup de gens. Je regrette que nos communications n’aient pas suivi aussi rapidement la prise de décisions que nous l'aurions souhaité.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la C.-B.

La Dre Henry implore les Britanno-Colombiens de comprendre la stratégie adoptée. Cette dose que vous n'avez pas reçue mardi ou mercredi, ou aujourd'hui, est maintenant administrée à un membre de la communauté, à un autre membre de notre famille [...] pour les protéger, dit-elle.

Bonnie Henry.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, se dit reconnaissante que le Comité consultatif national de l'immunisation ait approuvé la décision de la province d'espacer les doses de vaccin contre la COVID-19 de 4 mois.

Photo : Radio-Canada

Les travailleurs essentiels en priorité

La Colombie-Britannique doit recevoir sa part des vaccins d’AstraZeneca la semaine prochaine. Ce troisième vaccin ira en priorité aux premiers répondants ainsi qu'aux autres travailleurs essentiels, a souligné la Dre Bonnie Henry.

Des fioles de vaccin de Pfizer.

La phase 2 de la campagne de vaccination de la Colombie-Britannique comptera trois différents vaccins dès la semaine prochaine.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Se basant sur les essais cliniques menés par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’Université d’Oxford, la province privilégiera les travailleurs essentiels hautement exposés au virus et qui ne peuvent pas travailler de la maison. Puisqu'ils peuvent être transportés dans un réfrigérateur, le vaccin sera accessible sur les lieux de travail de ces personnes en première ligne souligne-t-elle.

Il pourrait aussi servir dans les communautés où des éclosions se déclarent, notamment dans la région du Grand Vancouver.

La province dévoilera de plus amples détails dans les prochains jours. La médecin hygiéniste reconnaît que sa stratégie pourrait changer quelque peu.

Par ailleurs, elle insiste une fois de plus : tous ces vaccins fonctionnent très bien. Prenez le vaccin qui vous est offert!, dit-elle, rappelant que personne ne choisira lequel se faire administrer.

Une personne tient une fiole de vaccin de Pfizer.

Les personnes admissibles à la vaccination contre la COVID-19 ne pourront pas choisir le vaccin qui doit leur être administré.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Les cas de variants se multiplient

Le bilan quotidien de la progression du nouveau coronavirus en Colombie-Britannique préoccupe les autorités de la santé en particulier avec les infections aux variants préoccupants qui se multiplient. Jeudi, la Dre Bonnie Henry a noté que 46 nouvelles contaminations parmi les 564 annoncées sont attribuables aux nouvelles souches du coronavirus.

De plus, il leur est toujours difficile de retracer la provenance de 25 % de ces cas reliés aux variants. Toutefois, ces contaminations touchent principalement les territoires couverts par les régies de la santé Fraser et Vancouver Coastal.

Depuis mercredi, 4 personnes ont perdu la vie en raison de la COVID-19. Désormais, le total des décès s’élève à 1376 depuis le début de la pandémie alors que celui des contaminations est de 81 473. Les hospitalisations ont légèrement baissé bien que toujours élevées, avec 248 personnes à l'hôpital, dont 63 se trouvent aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !