•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg est à la recherche d’un locataire pour l'espace sur l’Esplanade Riel

Une pancarte qui montre que l'immeuble sur le pont Provencher est à louer.

L'espace sur l'Esplanade Riel est à louer.

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg est à la recherche d'une entreprise qui pourrait occuper, à long terme, le local situé sur l’Esplanade Riel. En 16 ans, trois restaurateurs ont occupé l’espace sans toutefois y rester longtemps.

Un appel d'offres a été lancé pour trouver le nouvel occupant du local de 372 mètres carrés qui surplombe la rivière Rouge.

Depuis 2005, trois restaurateurs y ont été contraints de fermer leur porte. Ils ont tous déclaré publiquement que l'emplacement avait des coûts d'exploitation trop élevés et une saison de vente limitée.

Le dernier locataire, le chef du restaurant Mon ami Louis, Luc Jean, affirme que les coûts d'exploitation trop élevés et une saison de vente limitée ont entraîné la fermeture du restaurant l'an dernier.

Ce restaurant est une grande fenêtre. C’est très cher pendant l’hiver, le chauffage, et pendant l’été, c’est très cher pour faire refroidir. C’est un four solaire, c’est incroyable, explique-t-il.

Le nouvel appel d’offres précise que les soumissionnaires doivent indiquer s'ils prévoient couvrir les taxes foncières et les coûts d'exploitation du bâtiment ou s'ils comptent demander l’aide de la Ville.

Les coûts d'exploitation du bâtiment, en bref :

  • Impôts fonciers : 15 000 $
  • Électricité : 38 500 $
  • Entretien et réparation : 10 000 $
  • Eau : 2500 $

Dans le cadre de l’appel d’offres, la Ville de Winnipeg s’est ouverte aux recommandations du conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, en ce qui a trait à l’avenir du lieu.

Je veux voir quelque chose qui encourage le développement économique et le tourisme à Saint-Boniface. J'ai demandé que l’appel d'offres soit quelque chose qui offre un espace public et que l’appel d'offres offre un service bilingue, dit l'élu municipal.

Il ajoute que le lieu est une pierre angulaire du tourisme winnipégois et qu'il est important de lui rendre justice.

Malgré son lien avec Saint-Boniface, le restaurant se trouve dans le quartier de la conseillère municipale Sherri Rollins, de Fort Rouge-East Fort Garry.

La Ville assouplit ses critères

L’organisme de développement économique Entreprises Riel souhaite contribuer au recrutement de soumissionnaires pour occuper le 50, boulevard Provencher. Son directeur général, Normand Gousseau, croit qu’il serait raisonnable que la Ville subventionne le coût d'exploitation du bâtiment.

Il suggère la création d’un espace multidisciplinaire. Je pense qu’il faut garder l’esprit ouvert, dit-il, en avançant, à titre d’exemple, l’idée d’une cuisine qui pourrait servir de lieu de formation.

L’exploitation d’un restaurant saisonnier sur un pont présente des défis pour les modèles d’affaires , reconnaît un porte-parole de la Ville de Winnipeg dans un courriel.

Ainsi, poursuit-il, la Ville a élargi les critères de l’appel d’offres pour permettre à toute sorte d’entreprises de soumettre une offre pour le lieu, pas seulement des restaurants.

Les entreprises intéressées ont jusqu'au 16 avril pour déposer une offre et doivent elles-mêmes proposer un prix pour le bail.

Avec les informations de Camille Kasisi-Monet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !