•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première dose de vaccin pour tous les Néo-Brunswickois d'ici juin, espère Higgs

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, s'est adressé aux journalistes jeudi.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, s'est adressé aux journalistes jeudi.

Photo : gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick affirme que la vie pourrait retrouver un semblant de normalité plus rapidement que prévu. Selon Blaine Higgs, tous les Néo-Brunswickois qui le souhaitent pourront recevoir une première dose de vaccin d’ici la fin du printemps.

Un retour à la normale à la fin juin, plutôt qu’à la fin septembre : c’est ce qu’espère le premier ministre. Blaine Higgs a fait cette déclaration lors d’une mêlée de presse, jeudi après-midi.

Ces nouvelles estimations découlent des recommandations du comité fédéral sur l’immunisation, qui a déclaré mercredi qu’un délai de quatre mois entre les deux injections de vaccin était désormais acceptable. Il s’agit d’un délai plus long qu’avant. Ces nouvelles recommandations sont basées sur de récentes études sur l'efficacité des vaccins.

Avec les nouveaux vaccins en développement, avec les disponibilités qui augmentent et avec les délais de quatre mois [entre les doses], nous pouvons donner espoir aux gens que nous serons de retour à une situation plus normale à la fin du printemps, plutôt que de penser que nous devrons traverser un autre été comme l’année dernière, déclare le premier ministre.

Il est clair qu’en émettant ces commentaires, Blaine Higgs a présenté des objectifs qui doivent encore être précisés, et non une révision officielle de la stratégie de vaccination de la province.

Ce changement de stratégie doit d'abord être approuvé par le comité multipartite du Cabinet sur la COVID-19. Une rencontre du comité est prévue mardi soir et la possibilité de quatre mois [entre les doses] est à l’ordre du jour, selon le premier ministre.

Je pense que nous allons aller dans cette direction puisque notre but est que tout le monde ait une première dose rapidement, précise-t-il. La possibilité d’avancer de façon significative est réelle.

En Nouvelle-Écosse, le premier ministre Iain Rankin a promis, jeudi, que tous les Néo-Écossais pourront être vaccinés d'ici la fin juin.

L’impact sur l’ouverture des frontières

Le premier ministre a affirmé que ce nouveau calendrier de vaccination - qui doit encore être approuvé par le comité multipartite du Cabinet - pourrait possiblement permettre une ouverture des frontières provinciales avec le reste du Canada.

Blaine Higgs souhaite le retour de la bulle atlantique dès cet été. La bulle atlantique permettait aux résidents des quatre provinces de l’Atlantique de voyager entre les régions sans période d’isolement.

Il a ajouté qu’il souhaite aller plus loin, mais qu’il faut faire un pas à la fois. L’ouverture avec le reste du Canada pourrait venir des mois après une ouverture avec la bulle atlantique.

Une discussion sur la réouverture des frontières entre les provinces de l'Atlantique aura probablement lieu en avril, dit Blaine Higgs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !