•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Ottawa veut électrifier sa flotte d’autobus

Un autobus vert qui porte l'inscription full electric.

La Ville d'Ottawa a présenté un modèle d'autobus électrique, l'automne dernier.

Photo : Ville d'Ottawa

L’ambition de la Ville d’Ottawa d’électrifier son réseau de transport en commun se concrétise peu à peu. La Ville, qui avait annoncé, en décembre dernier, le déploiement de quatre autobus électriques sur son réseau routier dès l’automne 2021, espère enrichir sa flotte d’autobus électriques grâce à un financement fédéral, annoncé jeudi.

Le gouvernement Trudeau s’est engagé à investir 2,75 milliards de dollars afin de soutenir les municipalités pour l’électrification de leurs réseaux de transport en commun. Ce financement fait partie de l’enveloppe globale de près de 15 milliards de dollars sur huit ans, promise récemment par le premier ministre, Justin Trudeau.

Présent lors de l’annonce de jeudi, le maire d’Ottawa, Jim Watson s’est dit heureux de cet investissement qui permettra de financer les objectifs de la Ville qui sont de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 100 % d’ici 2050.

Le changement de véhicules à essence ou au diesel à des véhicules électriques à grande autonomie est l’une des actions ayant le plus d’impact que nous pouvons faire pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Une citation de :Jim Watson, maire d'Ottawa

Pour le directeur d’Écologie Ottawa, Robb Barnes, cet argent du fédéral permettra d’encourager la Municipalité à accélérer son virage électrique.

Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral ait incité la Ville à agir plus rapidement, parce que [la Municipalité] était beaucoup trop lente à agir face à la crise climatique jusqu'à aujourd’hui, a déclaré M. Barnes.

La Ville espère présenter, au début de l'été, une demande de financement au fédéral pour électrifier une partie de sa flotte d'autobus.

Nous sommes prêts à travailler avec notre personnel et le personnel du gouvernement fédéral pour déterminer les totaux et les montants. Pour le moment, on ne sait pas ça, a avoué Jim Watson. Est-ce que c’est abordable pour 30 , 40 , 50 autobus? On va déterminer ça et développer un rapport avec le conseil d’administration d'OC Transpo. J’espère avant le commencement de l’été.

Un projet pilote

Quatre autobus électriques à grande autonomie de 40 pieds sillonneront les rues de la capitale fédérale dès l’automne prochain.

Ce projet pilote est évalué à 9,3 millions de dollars qui financeront l'achat des autobus électriques et la mise en place de l’infrastructure nécessaire à leur fonctionnement. Celle-ci comprend l’installation de bornes de recharge de batteries au garage St-Laurent et la modernisation du système d'alimentation électrique du garage.

La Municipalité espère, entre autres, grâce à ce projet pilote, se familiariser avec la technologie et les changements liés à l’électrification.

C’est un projet pilote. C’est seulement quatre autobus. Mais je pense que c’est important pour nous de tester des autobus dans notre environnement ici, a expliqué le maire d’Ottawa, alors qu'aucune date n'est fixée pour une électrification totale du réseau.

Une flotte tout électrique pour 2040, en Outaouais

Du côté de la Société du transport de l’Outaouais (STO), on espère aussi pouvoir bénéficier de cette enveloppe du fédéral. Cette aide passera au travers de transferts entre le fédéral et le provincial.

Le ministère des Transports du Québec a déjà annoncé, dans le cadre de sa politique de mobilité durable, que toutes les sociétés de transport du Québec feront le virage vers l’électrification en 2025.

Les autobus électriques remplaceront graduellement les autobus à propulsion au diesel et hybrides, et comme la durée de vie d’un autobus est d’environ 16 ans, l’ensemble du parc de la STO devrait donc être à 100 % électrique aux alentours de 2040, a indiqué la STO dans un courriel.

Le transporteur gatinois prévoit le déploiement de deux autobus électriques dès 2023 dans son réseau. La STO mène actuellement une étude avec quatre autres sociétés de transport afin de définir la technologie de recharge la plus appropriée et de déterminer les changements qui devront être apportés aux garages et centres d’entretien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !