•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget préélectoral aux grandes ambitions au Yukon

Sandy Silver debout à l'Assemblée législative.

Le premier ministre et ministre des Finances, Sandy Silver, présente un budget record dont il se dit « très fier ».

Photo : Radio-Canada / Chris Windeyer

Le gouvernement du Yukon a déposé jeudi à l'ouverture de la session législative du printemps un budget total de 1,79 milliard de dollars, dont 1,35 milliard de dollars iront entre autres à la santé, les services sociaux et les énergies vertes. Le budget en immobilisation de 434 millions de dollars financera des projets d'infrastructures répartis dans l'ensemble du territoire.

Un budget déficitaire 

Le déficit budgétaire atteint 6,7 millions de dollars en 2020, selon le plus récent budget supplémentaire, déposé également à la Chambre jeudi.

Le déficit anticipé pour le prochain exercice financier est de 12,7 millions de dollars, un montant que le premier ministre et ministre des Finances, Sandy Silver, attribue entièrement aux dépenses reliées à la pandémie. 

En période d’incertitude, un budget bien conçu peut apporter la stabilité requise pour traverser les turbulences tout en traçant un chemin vers des eaux plus calmes [...] Avec la perspective de jours meilleurs, nous allons aujourd’hui de l’avant avec des investissements qui assureront un avenir prospère à notre territoire.

Une citation de :Sandy Silver, premier ministre et ministre des Finances

Si le déficit n’est pas aussi important que ce qui aurait pu être imaginé, c’est que les revenus tirés entre autres du secteur minier ont été plus importants que prévu. Les transferts du fédéral, la plus importante source de revenus dans les territoires, ont été majorés de 6 % par rapport à l’an dernier pour s’établir à 1,18 milliard de dollars.

Un budget préélectoral 

Dans son discours à saveur électorale, le premier ministre du Yukon a dit vouloir miser sur l’avenir, suggérant que les dernières années ont permis de solidifier les finances du gouvernement, une promesse de sa campagne de 2016.

Il s’agit du dernier budget du gouvernement, puisque des élections sont prévues à l’automne.

Consultez tous nos contenus sur les élections 2021 au Yukon.

Maintenant que nous avons remis les finances du Yukon sur la voie de la viabilité, nous prenons des mesures déterminantes pour construire un territoire plus sain, dynamique, durable et inclusif pour le bien de la population yukonnaise , ajoute Sandy Silver.

L'Assemblée législative vue de la galerie.

L'Assemblée législative du Yukon a repris ses travaux du printemps jeudi.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

La pandémie, l’incontournable

Les dépenses liées à la pandémie se sont élevées à 107,5 millions de dollars durant la dernière année, dont 74,5 millions sont couverts par le gouvernement fédéral. 

Au cours de la prochaine année, toutefois, le Yukon prévoit de dépenser 46,5 millions de dollars de son propre porte-monnaie, dont 11,5 millions de dollars en initiatives de relance économique.

Parmi d’autres dépenses figurent :

  • 86,8 millions de dollars pour des soins prolongés ou à domicile
  • 70,2 millions de dollars pour des programmes de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie
  • 50 millions de dollars pour la création d’emplois en économie verte
  • 25,2 millions de dollars pour un programme universel de garde d’enfant et d’éducation préscolaire
  • 400 000 $ pour les services réglementés de sages-femmes

Pour être mieux préparé à faire face aux imprévus, le gouvernement propose un fonds d’urgence de 15 millions de dollars pouvant être attribué aux différents ministères qui en auraient besoin.

Si cet argent n’est jamais dépensé, il pourrait, en théorie, permettre de pallier le déficit anticipé.

Des investissements pour tous les Yukonnais

Le budget en immobilisation de 434 millions augmente de 17 % par rapport à l’an dernier.

Chaque collectivité du territoire y voit des investissements, que ce soit un centre de santé à Old Crow, un centre jeunesse à Dawson, une piscine à Pelly Crossing, un projet de logement à Mayo ou une nouvelle école primaire dans le quartier Whistle Bend de Whitehorse. 

Ces projets d’immobilisation feront certes augmenter la dette du territoire en demeurant toutefois bien en deçà de la limite d’emprunt de 800 millions de dollars. De 81,5 millions de dollars, la dette augmentera à 175,4 millions de dollars en 2021-2022, à 255,3 millions de dollars en 2022-2023 et 330,5 millions de dollars en 2023-2024.

Un PIB en forte croissance

Comme à son habitude, le dépôt du budget annuel est accompagné de la présentation des prévisions économiques du territoire qui laisse entrevoir une position particulièrement enviable par rapport au reste du pays.

Selon les données du gouvernement, le produit intérieur brut (PIB) enregistrera un bond de 7,9 % au cours de la prochaine année en raison surtout du secteur minier, mais également de la reprise économique.

Malgré les défis sans précédent auxquels nous faisons face, le Yukon est l’un des seuls gouvernements canadiens ayant connu une croissance de son produit intérieur brut (PIB) en 2020. Cette croissance devrait en outre se poursuivre à un rythme moyen de 4,7 % par année jusqu'en 2025.

Une citation de :Sandy Silver, premier ministre et ministre des Finances

Le taux de chômage, dit également le gouvernement, demeure le plus faible au pays, à 5,6 %. Les données présentées prévoient également que ce taux devrait diminuer encore davantage l’an prochain pour s'établir à 4,6 % alors que la population du territoire continuera d’augmenter.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !