•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux du Québec dans un an à Rivière-du-Loup? « Oui, ça se peut! »

Un joueur de badminton.

Un joueur de badminton lors des Jeux du Québec de 2019. (archives)

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

En pleine pandémie, alors que Québec doit annoncer un plan de déconfinement progressif pour la pratique des sports la semaine prochaine, bien des questions demeurent en suspens. Malgré tout, les organisateurs des Jeux du Québec ont bon espoir de pouvoir présenter des compétitions l'an prochain.

À un an de l’ouverture de la finale des jeux du Québec de Rivière-du-Loup, les membres du comité organisateur ont fait le point sur l'événement.

D’abord prévue en 2021, la finale provinciale des jeux d’hiver du Québec doit maintenant avoir lieu du 4 au 12 mars 2022. Même si personne ne peut prévoir quel impact aura le SRAS-CoV-2 sur les activités en général dans 12 mois, les préparatifs se poursuivent.

Les membres du comité organisateur ont voulu lancer un message d’espoir avec le nouveau slogan : RDL 2022... Oui, ça se peut!

Malgré l’impatience de présenter cette finale provinciale, la direction de l'événement rappelle que la sécurité des 3000 athlètes, de leurs entraîneurs et de leurs accompagnateurs restera la priorité.

Les membres du comité organisateur se donnent donc jusqu’au 1er septembre pour évaluer toutes les options.

Trois des 15 disciplines qui doivent être présentées aux jeux sont des sports de combat actuellement interdits au Québec.

C'est sur qu'on fait différents scénarios et qu'on évalue différentes choses. Mais à un moment donné, on va se mettre une limite et on va dire, nous, en tant que comité organisateur et en tant que milieu hôte, on est prêt à aller jusque là, explique Karine Malenfant, directrice générale du comité organisateur de la finale des Jeux du Québec 2022 à Rivière-du-Loup.

Karine Malenfant parle à un micro, derrière elle une banderole des Jeux du Québec.

La directrice générale du comité organisateur, Karine Malenfant (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Pour le moment, le comité ne voudrait pas organiser les Jeux s’il n’était pas possible d’accueillir des spectateurs dans les estrades.

Ambassadeurs régionaux

Quatre athlètes de la région ont également confirmé qu’ils seront ambassadeurs pour l’événement. Ce sont Zachary Émond en hockey sur glace, Cindy Ouellet en basketball en fauteuil roulant, Leila Beaudoin en boxe et Alexis Marceau en patinage de vitesse courte piste.

Le louperivois Alexis Marceau lors d'une course

Le patineur de vitesse courte piste, Alexis Marceau, dans le feu de l'action (archives).

Photo : Radio-Canada / Courtoisie Sophie Deschênes

C'est un honneur de représenter un événement comme les Jeux du Québec parce que dans un contexte comme celui où on est actuellement, le sport c'est ce qui va nous permettre de recommencer à vivre pour les athlètes comme moi et je suis sûr que c'est la même chose pour plein de jeunes au Québec, explique le patineur de vitesse Alexis Marceau.

Différentes activités seront tenues au cours des prochains mois dans la région, question de relancer la mobilisation en vue des jeux.

Avec les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !