•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décision sur le passage en zone grise de Toronto et Peel attendue aujourd'hui

Un panneau au-dessus de l'autoroute portant le message : restez chez vous, COVID-19.

Le gouvernement provincial annoncera aujourd'hui sa décision au sujet du niveau de déconfinement à Toronto et dans la région de Peel.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Les médecins hygiénistes en chef de Toronto et de Peel demandent à la province de passer en zone grise, et ce, malgré des demandes des élus de rouvrir davantage l'économie dans la région de Peel. La décision du gouvernement de l'Ontario est prévue aujourd’hui.

La médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa, et le maire John Tory se disent prêts à lever l’ordre de rester à la maison. Toutefois, la recommandation de passer en zone grise (le niveau d'alerte le plus élevé) et non en zone rouge est critiquée par certains.

On veut avancer avec prudence. Même si c'est impopulaire, je crois vraiment que c'est le bon choix à faire.

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

Il s’agit d'un pas modeste vers plus de souplesse, selon la Dre de Villa, qui encourage tout de même les Torontois à ne sortir que pour des raisons essentielles.

Le médecin hygiéniste en chef de la région de Peel, Dr Lawrence Loh, est du même avis. Il affirme que le déconfinement doit être progressif et graduel, tandis que les élus de la région ont voté à l’unanimité le mois passé pour que Peel passe plutôt en zone rouge.

La zone rouge permet aux restaurants d'accueillir un maximum de dix clients à l'intérieur des salles à manger, ce qui n'est pas permis en zone grise.

Je suis inquiet de la possibilité d’une troisième vague si on déconfine trop rapidement.

Une citation de :Dr Lawrence Loh, médecin hygiéniste de la région de Peel

Le Dr Loh indique qu’avant tout, les entreprises veulent la certitude qu’elles pourront rester ouvertes. Quand nous déciderons d'ouvrir, c’est très important que nous restions ouverts, dit-il.

Le passage de l’ordre de rester à la maison à la zone grise dans le cadre du système de couleurs de la province représente des changements minimes.

Les rassemblements intérieurs sont toujours limités aux personnes d'un même ménage et les personnes seules peuvent être en contact avec un seul ménage.

Les rassemblements extérieurs passent de cinq à dix personnes quand la distanciation physique peut être maintenue.

La grande différence est l’ouverture des commerces non essentiels avec une capacité limitée à 25 %. Les restaurants et bars ne peuvent cependant toujours pas ouvrir leurs portes aux clients.

La campagne de vaccination

La vaccination des 80 ans et plus a déjà débuté dans certaines régions de l’Ontario, malgré le fait que la province a repoussé au 15 mars le lancement du portail en ligne pour prendre rendez-vous.

La province a aussi annoncé mardi qu’elle prévoit administrer le nouveau vaccin d'AstraZeneca-Oxford aux Ontariens de 60 à 64 ans.

Le gouvernement Ford suivra les recommandations du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), qui soutient jusqu'à maintenant qu’il n’y a pas assez de données probantes pour l’administration de ce vaccin aux gens de plus de 65 ans.

Le CCNI recommande par ailleurs d'étendre à quatre mois l'intervalle entre l'administration de la première et deuxième dose des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna.

L’Ontario pourra donc attendre avant d’administrer les deuxièmes doses, ce qui permettra de maximiser le nombre de personnes qui pourraient recevoir une première dose plus rapidement. À ce jour, plus de 784 000 doses de vaccins ont été administrées dans la province.

L’annonce du gouvernement Ford sur les changements de restrictions à Toronto, dans la région de Peel et North Bay, est attendue en après-midi aujourd’hui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !