•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pris de court, des restaurants de Québec ne pourront rouvrir dès lundi

Un employé à l'œuvre dans la cuisine du restaurant Chez Rioux & Pettigrew.

Le restaurant Chez Rioux & Pettigrew ne s’attend pas à rouvrir sa salle à manger avant le 17 mars.

Photo : Radio-Canada

Même s’ils ont reçu le feu vert du gouvernement pour rouvrir leur salle à manger à compter de lundi, de nombreux restaurants de la grande région de Québec ne seront pas prêts à accueillir des clients attablés avant encore plusieurs jours.

Rappel des employés, préparation des menus, commande des aliments et des boissons, etc. la réouverture d’un restaurant ne se fait pas en criant ciseaux, d’autant que l’annonce du passage en zone orange des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches en a pris plus d’un par surprise.

La majorité de mes collègues [et moi], on pensait vraiment que c'était autour du 15 mars [qu’on allait pouvoir rouvrir]. J’ai donc profité de la semaine de relâche pour faire des travaux de construction. Toute ma production est arrêtée, je suis en plein chantier en cuisine. Je ne fais même pas de livraison, confie Sylvain Boudreau, propriétaire du restaurant Le Galopin.

Sylvain Boudreau discute au téléphone à l'intérieur de son restaurant. Il est assis au bar regarde l'écran d'un ordinateur portable.

Sylvain Boudreau affirme que la pénurie de personnel représentera le principal défi de la réouverture des restaurants.

Photo : Radio-Canada / Steve Breton

Le restaurateur devra également composer avec un personnel en sous-effectif. Il raconte que la pandémie a aggravé la pénurie de main-d'œuvre dans la restauration.

Pendant que l’industrie était à l’arrêt, il y a des gens qui ont développé d’autres connaissances, d’autres compétences. Il y en a qui ont décidé de changer de domaine, carrément. Donc, quand on se met à les rappeler, bien on [se rend compte] qu’on en a perdu quelques-uns, explique M. Boudreau.

« Le personnel, c'était déjà le défi l'an passé, avant la pandémie. C'était le défi pendant les réouvertures, l'été passé, et ça va être le plus gros défi encore cette année. »

— Une citation de  Sylvain Boudreau, propriétaire du restaurant Le Galopin

Fournisseurs pas prêts

Le propriétaire du restaurant lévisien Le Délice, Christopher Létourneau, aura également besoin de quelques journées supplémentaires avant de pouvoir à nouveau accueillir des clients dans sa salle à manger. L’approvisionnement lui pose notamment problème.

La façade extérieure du restaurant Délice en hiver.

Le restaurant Délice, à Lévis, prévoit rouvrir sa salle à manger mercredi prochain.

Photo : Radio-Canada

Les fournisseurs n'ont pas la salade, les légumes, les fruits, les viandes. Les bières ne peuvent pas être livrées. Donc, de penser d'ouvrir lundi, avec deux jours ouvrables [pour se préparer], c'est impossible. Donc, nous, on a pris la décision d'ouvrir à partir du mercredi afin que ce soit juste réalisable, mentionne M. Létourneau.

Rouvrir tranquillement

Contrairement à plusieurs de ses collègues, Stéphane Grenon, copropriétaire du restaurant Chez Rioux & Pettigrew, a réussi à garder tous ses employés.

Grâce à ses boîtes à emporter, l’établissement situé sur la rue Saint-Paul, à Québec, a réussi à réduire ses pertes au cours des derniers mois.

Stéphane Grenon accorde une entrevue à Radio-Canada dans les cuisines de son restaurant.

Stéphane Grenon dit avoir besoin d'une dizaine de jours pour préparer la réouverture de sa salle à manger.

Photo : Radio-Canada

Stéphane Grenon affirme que son équipe aura besoin de temps pour se réhabituer à servir des repas en salle, et pas uniquement au comptoir pour emporter. Il veut éviter une réouverture précipitée.

Là, on est en mode boîtes [à emporter]. C'est vraiment un autre monde. Le rythme, tout est différent. On doit se réadapter puis aussi rouvrir tranquillement pour se roder [...] Le téléphone ne dérougit pas. Les gens ont hâte de venir manger. C’est une bonne nouvelle, mais on veut être sûr de les accueillir à la hauteur de ce à quoi ils sont habitués, insiste le restaurateur.

Chez Rioux & Pettigrew prévoit rouvrir sa salle à manger le 17 mars.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier et de Marc-Antoine Lavoie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !