•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le variant britannique confirmé dans la région de Miramichi

De nombreuses personnes ont fait la file dans le froid, jeudi, afin d'obtenir un test de dépistage de la COVID-19 à Miramichi.

De nombreuses personnes ont fait la file dans le froid, jeudi, afin d'obtenir un test de dépistage de la COVID-19 à Miramichi.

Photo : Shane Fowler/CBC

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, la santé publique s’inquiète de la présence du variant britannique dans la grande région de Miramichi (zone 7). Des séances de dépistage massif ont lieu jeudi et vendredi dans cette région.

Le Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg a confirmé qu’un cas présumé d’un variant signalé récemment dans la région de Miramichi est un cas du variant britannique.

Le variant peut se transmettre très vite et sans symptôme ce qui fait que les gens peuvent être infectés très rapidement , affirme la médecin hygiéniste en chef de la province, Jennifer Russell.

Il y actuellement 7 cas connus de COVID-19 dans la zone 7, mais la santé publique organise deux séances de dépistage massif dans la région afin de déterminer si le virus s’est propagé à grande échelle.

Les gens qui ne présentent pas de symptômes de la COVID-19, mais qui aimeraient passer un test de dépistage, peuvent se rendre au gymnase de l’école intermédiaire Dr. Losier, située au 124 rue Henderson à Miramichi, jeudi et vendredi entre 11 h et 19 h.

Une dizaine de commerces ont été ciblés par des avis d’expositions potentielles, après que des personnes malades s’y soient rendues entre le 14 et le 28 février.

De plus, la santé publique signale qu’un voyageur aurait pu être contagieux à bord du vol 8906 d’Air Canada, qui a voyagé entre Montréal et Moncton le 20 février. Les personnes qui étaient à bord de ce vol doivent surveiller l’apparition de symptômes pendant 14 jours après le vol.

5 nouveaux cas

Le Nouveau-Brunswick signale cinq nouveaux cas de COVID-19 jeudi.

Il y a un cas dans la grande région de Miramichi. La personne malade est âgée de la vingtaine et son cas fait l'objet d’une enquête de la santé publique.

Un nouveau cas a aussi été signalé dans la région de Moncton, ce cas est lié à un voyage.

La région d’Edmundston recense trois nouvelles infections qui touchent deux personnes âgées de la vingtaine et un septuagénaire. 

Il y a actuellement 36 cas actifs de COVID-19 dans la province. Trois personnes sont hospitalisées, et deux d’entre elles sont à l’unité des soins intensifs.

Un retour en phase jaune dimanche?

Le 26 février, la santé publique annonçait que toutes les régions du Nouveau-Brunswick pourraient passer de la phase orange à la phase jaune dès le dimanche 7 mars.

À la lumière de la situation à Miramichi, notamment avec la présence confirmée d'un variant, Dre Jennifer Russell n'a pas été en mesure de dire, jeudi après-midi, si la phase jaune entrera réellement en vigueur dimanche.

Ça va bien dans la majorité de la province et on pourrait voir un rétablissement de phase jaune, mais c'est vraiment basé sur le nombre de cas qu'on va voir dans la fin de semaine. C'est difficile à dire à ce moment-ci, dit-elle.

On espère! Mais il faut poursuivre le dépistage, pour être sûr qu'on peut le faire en toute sécurité.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !