•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fenêtre sur les arts : ciné, musique, websérie, littérature et radio-théâtre

Fenêtre sur les arts

Fenêtre sur les arts

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que la relâche bat son plein, le moment se veut idéal pour découvrir un nouvel album, un film ou pour visiter une exposition. Toutes les semaines, l'équipe des arts d'ICI Québec propose son buffet de suggestions culturelles. Place à la découverte!


Le chien d'or de Québec

Le roman « Le chien d'or de Québec » s’adresse aux lecteurs de 9 à 12 ans.

Le chien d'or de Québec

Photo : Radio-Canada

En cette fin de semaine de la relâche, le roman jeunesse Le chien d'or de Québec fait son entrée en librairie. Il s'agit d'un roman de l'auteur acadien Denis M. Boucher.

Le chien d'or de Québec est, en fait, le 9e tome d'une série de romans jeunesse mettant en vedette trois adolescents surnommés Les Trois Mousquetaires.

Cette fois, le trio mène une enquête à Québec, à propos d'un mystérieux chien d'or. Une inscription sur un bâtiment historique du Vieux-Québec, situé à l'intersection de la rue Buade et de la côte de la Montagne, les mettra sur la piste de la source d'une légende.

Ce roman nourri d'histoire et de fantastique s'adresse particulièrement aux lecteurs de 9 à 12 ans. Mais gageons que d'autres lecteurs seront aussi curieux d'en apprendre davantage sur cette fameuse légende du chien d'or de Québec.

Valérie Cloutier


L'industrie de la vieille$$e

Visuel de la websérie «L'industrie de la vieille$$e», de Denys Desjardins.

Visuel de la websérie «L'industrie de la vieille$$e», de Denys Desjardins.

Photo : Les Films du Centaure

Après Le château, voici que le documentariste Denys Desjardins nous propose une autre oeuvre consacrée à la vieillesse : une websérie intitulée L'industrie de la vieille$$e (Nouvelle fenêtre).

En 11 épisodes d'une dizaine de minutes, le réalisateur aborde la grande question du vieillissement de la population. Qui sont les vieux? Pourra-t-on offrir les mêmes services aux prochaines générations? Quels seront les défis que devront relever les proches aidants?

L'industrie de la vieille$$e est une passionnante et inquiétante série que tous devraient regarder afin de réfléchir sérieusement à cet enjeu de société auquel tous seront confrontés.

Les 11 épisodes sont disponibles sur Tou.TV

Anne-Josée Cameron


Eldorado

L'affiche du radio-théâtre en deux épisodes «Eldorado»

L'affiche du radio-théâtre en deux épisodes «Eldorado»

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Ma suggestion de la semaine est le radio-théâtre en deux épisodes Eldorado.

C'est le Théâtre du Trident, en coproduction avec le Théâtre Niveau Parking, qui propose ce spectacle qui aurait dû être présenté en salle en avril dernier. Finalement, il est livré au public dans une version pensée pour l'audio.

Eldorado, le roman de Laurent Gaudé publié aux Éditions Actes Sud, est adapté et mis en scène par Marie-Josée Bastien et réalisé par Charles-Étienne Beaulne. Les deux artistes font aussi partie de la distribution.

Ils sont accompagnés entre autres par Hugues Frenette, Véronika Makdissi-Warren et Jean-Sébastien Ouellette. Plusieurs musiciens, dont la chanteuse Moe Clark, font aussi partie de l'aventure.

L'accès à Eldorado formule radio-théâtre est au coût très accessible de 10 $. Il sera disponible pendant un an.

Bon à savoir

En complément de votre écoute, voyez un entretien de l'éditrice et journaliste Marie-Andrée Lamontagne avec l'auteur Laurent Gaudé. Une rencontre de l'Institut canadien de Québec, qui sera diffusé le 11 mars à 17 h, sur les pages Facebook de la Maison de la littérature et de la Librairie Gallimard à Montréal.

Claudia Genel


The Dears au Palais Montcalm

The Dears.

The Dears

Photo : Richmond Lam

La formation The Dears fêtera son 25e anniversaire au Palais Montcalm, ce samedi. Le quintette rock présentera pour la première fois au public les chansons du plus récent album Lovers Rock, paru en mai 2020.

Pour souligner leur quart de siècle, The Dears revisiteront leur discographie en entier, accompagné d’un quatuor à cordes. Un luxe rare pour la formation, qui se produit souvent dans des bars-spectacles, où la grandeur de la scène ne permet pas d’avoir de musiciens supplémentaires.

La stratégie du groupe pour continuer aussi longtemps? Se comparer à une équipe sportive! Chaque album est comme une nouvelle saison. Il faut construire l’équipe, motiver les troupes et bien sûr… gagner la coupe!

Depuis 1995, une vingtaine de musiciens ont porté l’uniforme des Dears, autour des piliers Murray A. Lightburn et Natalie Yanchak.

Le concert sera présenté le samedi 6 mars à 20 h et disponible en rediffusion dès le lendemain à midi, pour une durée de trois mois.

Tanya Beaumont


Mon année Salinger

Une jeune femme (Margaret QUalley) assise à un bureau, des lettres entre les mains.

«My Salinger Year» de Philippe Falardeau

Photo : Micro_scope

Qu’ont en commun Reese Witherspoon, Patrick Huard, Liev Schreiber et Sigourney Weaver? Ils ont tous, chacun à leur tour, incarné les personnages principaux des plus récents longs-métrages de Philippe Falardeau.

Après avoir abordé les répercussions de la Seconde Guerre civile soudanaise (The Good Lie), les péripéties d’un député en région périphérique (Guibord s’en va-t-en guerre) et le parcours d’un boxeur américain dans les années 70 (Chuck), le réalisateur québécois raconte l’histoire vraie de Joanna Rakoff, une aspirante écrivaine et poète.

Nouvellement arrivée à New York, la jeune femme accepte un poste d’assistante dans une agence littéraire qui compte l’énigmatique J.D. Salinger parmi ses plus célèbres clients. Elle devra alors gagner la confiance de sa patronne, Margaret Qualley, interprétée par Sigourney Weaver.

Preuve qu’il n’y a pas que des fleurs pour Salinger, la critique n’a pas été tendre envers le film après sa projection à la Berlinale 2020. Toutefois, notre collègue Louis-Philippe Ouimet soulignait la performance de Sigourney Weaver, au sommet de sa forme, ainsi que l’intérêt que peut représenter l’oeuvre pour les amateurs de l’auteur de L’Attrape-coeurs.

My Salinger Year prend l’affiche dans les cinémas ce vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !