•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décision imminente de Santé Canada pour le vaccin de Johnson & Johnson

Des fioles et une seringue.

La pharmaceutique Johnson & Johnson croit être en mesure de produire un milliard de doses de son vaccin cette année.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Les Canadiens sauront d’ici quelques jours si l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Johnson & Johnson sera autorisée par Ottawa, ont confirmé jeudi deux hauts responsables de Santé Canada.

Le directeur du Bureau des sciences médicales de Santé Canada, le Dr Marc Berthiaume, a clairement laissé entendre en conférence de presse qu’il y avait tout lieu d’être optimiste à ce sujet.

Le vaccin de Johnson & Johnson devrait être approuvé dans les prochains jours. Il reste encore quelques petites choses à finaliser. Donc on devrait avoir de bonnes nouvelles dans les prochains jours, a-t-il déclaré.

À ses côtés, la Dre Supriya Sharma, conseillère médicale principale à Santé Canada, s’est montrée plus réservée sur la décision à venir, mais a confirmé que la décision est imminente.

L’étude de la demande de Johnson & Johnson progresse bien, et nous nous attendons à ce qu’elle soit complétée et annoncée dans les prochains jours. Je dirais d’ici environ sept jours, a-t-elle ajouté.

Le vaccin de Johnson & Johnson est très attendu puisqu’il ne requiert qu’une seule dose, contrairement à deux pour les autres vaccins approuvés au Canada, soit ceux de Pfizer-BioNtech, de Moderna et d’AstraZeneca (y compris sa version indienne, Covishield).

Il est également plus facile à conserver que ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna, puisqu’il peut simplement être laissé dans un réfrigérateur au moins trois mois.

Aux États-Unis, le vaccin de Johnson & Johnson a été approuvé samedi par la Food and Drug Administration (FDA), qui l’estime efficace à 72 % en général, voire à 86 % contre les formes graves de la COVID-19.

Advenant qu’il soit autorisé par Santé Canada, Ottawa s’attend à recevoir les 10 millions de doses de ce vaccin qu’il a commandées d’ici le 30 septembre, a fait savoir Joëlle Paquette, directrice générale responsable de l’approvisionnement en vaccins à Services publics et Approvisionnement Canada.

La livraison pourrait commencer à compter du deuxième trimestre, soit entre le 1er avril et le 30 juin, a-t-elle précisé.

Nous ne sommes au courant d'aucun obstacle [qui empêcherait] la livraison de doses en provenance des États-Unis, a-t-elle précisé.

En ce moment, nous sommes en discussion avec Johnson & Johnson pour déterminer d'où leurs doses proviendront et le calendrier de livraison.

Le Canada a aussi une option d'achat pour 28 millions d'autres doses du vaccin de Johnson & Johnson.

Les provinces veulent le vaccin d'AstraZeneca

Le major-général Dany Fortin, responsable de la logistique de distribution de vaccins au pays, a indiqué pour sa part que toutes les provinces canadiennes ont demandé à recevoir le vaccin d'AstraZeneca.

Un demi-million de doses de la version indienne de ce vaccin sont arrivées au pays mercredi matin, dont 300 000 dont la date de péremption est fixée au 2 avril.

Le major-général a assuré que toutes les provinces recevront 60 % de doses bientôt périmées et 40 % des autres qui expireront à la fin juin.

Les territoires ont décidé de passer leur tour pour ce vaccin, puisqu'ils estiment avoir suffisamment de doses de celui de Moderna à l'heure actuelle.

Le vaccin d'AstraZeneca a été autorisé la semaine dernière par Santé Canada pour tous les adultes.

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) déconseille cependant de l'administrer aux gens de 65 ans et plus, en raison de l'insuffisance de données probantes sur l'efficacité dans ce groupe d'âge à l'heure actuelle.

L'Ontario a déjà fait savoir qu'elle suivra la recommandation du CCNI, tandis que le Québec n'a pas encore pris de décision à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !