•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme dans la vingtaine meurt de la COVID-19 au Manitoba

Des membres du personnel médical autour d'un lit.

Au moins quatre personnes dans la vingtaine sont mortes de la COVID-19 au Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Le Manitoba annonce 51 nouveaux cas de COVID-19 jeudi, et 2 décès liés à la maladie. L’une des victimes est une femme dans la vingtaine de Winnipeg.

Au moins trois personnes âgées de 20 à 29 ans sont mortes du virus au Manitoba pendant la deuxième vague du virus.

Le deuxième décès annoncé jeudi est celui d'une nonagénaire de Winnipeg, lié à l’éclosion au foyer Park Manor Care Home.

Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 3,2 % à l’échelle provinciale, et à 2,6 %, pour Winnipeg.

Depuis le début de la pandémie il y a presque un an, 32 051 cas ont été confirmés dans la province.

Nouvelles infections par région sanitaire :

  • Winnipeg : 22
  • Prairie Mountain : 0
  • Santé Sud : 3
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 0
  • Nord : 26

Faits saillants :

  • 1143 cas actifs*
  • 30 005 personnes guéries à ce jour
  • 181 personnes hospitalisées, parmi lesquelles 62 sont encore contagieuses
  • 24 patients aux soins intensifs, dont 9 sont encore contagieux
  • 903 décès attribuables à la COVID-19
  • 32 051 cas ont été confirmés dans la province depuis le début de la pandémie
  • 6 cas du variant B.1.1.7 et 2 cas du variant B.1.351

* Ce nombre est surévalué par la province en raison de retards dans le traçage des contacts. La province estime qu'une personne est guérie 10 jours après avoir contracté la COVID-19.

Depuis février 2020, 531 949 tests de dépistage ont été effectués, dont 2227 mercredi. Les enquêtes sur ces cas sont en cours, et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

La santé publique ne déclare aucune nouvelle éclosion jeudi.

Tendance préoccupante à Pukatawagan

Le communiqué de presse des autorités sanitaires indique qu’il y a une tendance préoccupante de nombre de cas dans la Première Nation crie Mathias Colomb, aussi appelée Pukatawagan.

Le chef de la communauté a décrété que les résidents doivent rester chez eux à partir de minuit jeudi et qu’ils peuvent seulement sortir pour obtenir un test de dépistage ou des soins médicaux. Un résident par ménage peut aller acheter des provisions.

Les personnes qui travaillent dans un service essentiel peuvent se rendre au travail.

Le port du masque est obligatoire en dehors des maisons, et les rassemblements sont interdits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !