•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patron de Twitter acquiert Tidal, la plateforme musicale de Jay-Z

L'homme parle sur scène avec un micro lors d'une conférence. On aperçoit en arrière-plan le logo de Twitter.

Le patron de Twitter Jack Dorsey

Photo : AFP/Getty Images / Prakash Singh

Agence France-Presse

Le groupe de paiement numérique Square, dirigé par Jack Dorsey, également patron de Twitter, a annoncé jeudi prendre le contrôle de la plateforme de diffusion en continu de musique Tidal, détenue par la vedette de rap américaine Jay-Z.

Square va débourser 374,5 millions (297 millions de dollars américains) en argent et en actions pour prendre une prise de participation majoritaire dans Tidal.

Cette acquisition étend la stratégie verticale de Square vers un nouvel objectif : les artistes, a écrit l'entreprise dans un communiqué.

Cela se résume à une idée simple : trouver de nouvelles façons de soutenir le travail des artistes, a précisé M. Dorsey sur son compte Twitter. Les nouvelles idées se trouvent à la croisée des chemins, et nous estimons qu'il y a une puissante connexion entre la musique et l'économie.

Selon les termes de l'accord, Square va prendre une participation très largement majoritaire au capital de Tidal aux côtés des autres actionnaires.

La plateforme musicale continuera de fonctionner de manière indépendante à l'intérieur de Square, précise le communiqué.

Les deux parties espèrent finaliser la transaction au deuxième trimestre de 2021. Jusqu'à ce que cela se fasse, Jesse Dorogusker, un dirigeant de Square, occupera le poste de patron intérimaire de Tidal.

Une concurrence féroce

Jay-Z, Shawn Corey Carter de son vrai nom, avait acheté Tidal pour environ 71 millions de dollars (56 millions de dollars américains) en 2015, mais le service n'a jamais vraiment décollé face à la concurrence de Spotify et d'Apple Music.

D'autres vedettes de la musique, dont Madonna, Alicia Keys, Rihanna et Beyoncé, la conjointe de Jay-Z, détiennent aussi une participation au capital de l'entreprise norvégienne.

Tidal, qui dispose d'un catalogue de plus de 70 millions de titres et 250 000 vidéos, affirme se distinguer de ses rivales en offrant, avec son abonnement premium (19,99 $ par mois), une expérience audio sans perte et une qualité sonore en haute fidélité.

La plateforme, offerte dans une cinquantaine de pays, dont le Canada, propose aussi un abonnement standard à 9,99 $ par mois.

N'étant pas cotée en bourse, l'entreprise n'est pas tenue de publier régulièrement des données sur son état de santé financier. En 2016, elle revendiquait 3 millions d’abonnements.

Un service plus équitable pour les artistes, selon Jay-Z

Jay-Z avait retiré la quasi-totalité de son catalogue de Spotify en 2017 pour l’offrir en exclusivité aux adeptes de Tidal.

Mais deux ans plus tard, à l'occasion de son 50e anniversaire, l'ensemble de son œuvre avait réapparu sur Spotify.

Malgré les difficultés de Tidal pour rivaliser avec les géants de l'industrie, Jay-Z s'est toujours dit attaché au modèle de la plateforme, qui affirme rémunérer les artistes de manière plus équitable que les autres services de diffusion en continu.

Depuis le début, je dis que Tidal est plus qu'un service de diffusion de musique en continu. Six ans plus tard, c'est resté une plateforme qui soutient les artistes à chaque étape de leur carrière, a-t-il écrit jeudi sur Twitter. Les artistes méritent de meilleurs outils pour les aider dans leur parcours créatif.

Ce partenariat va changer la donne pour beaucoup de monde, a poursuivi l'artiste, qui va siéger au conseil d'administration de Square.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !