•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Action surprise de l’APTS pour dénoncer la lenteur des négociations

Un homme montre les étiquettes collées à l'entrée du bureau.

Des membres de l'APTS ont installé une banderole à l'entrée du bureau de la députée de Chicoutimi et ont collé des étiquettes.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Des membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont apposé une bannière devant le bureau de la ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, pour faire passer leur message.

Ils ont aussi laissé sur place un panier dans lequel ils ont inscrit toutes les demandes du syndicat dans la négociation avec le gouvernement. Leur action surprise a eu lieu jeudi matin dans l’arrondissement de Chicoutimi.

Leur geste vise à dénoncer la lenteur des discussions en cours depuis des mois et le mépris qu’ils disent constater de la part de l’employeur.

Deux femmes tiennent une grande pancarte et l'une d'elles a dans ses bras un panier.

Des représentantes de l'APTS ont déposé ce panier devant le bureau pour offrir leurs revendications en guise de cadeau.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Ils décrient particulièrement la surcharge de travail dans le réseau de la santé et déplorent que le gouvernement fasse appel au secteur privé pour régler une partie du problème. C’est ni plus ni moins le démantèlement des services publics qui s’opère sous nos yeux, indique la représentante de l’APTS, Nancy Poulin.

Les syndiqués n’ont pas pu discuter avec la députée de Chicoutimi ou ses représentants puisque les bureaux situés sur le boulevard Barrette étaient fermés, probablement à cause du télétravail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !