•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des projets verts à Drummondville et Trois-Rivières reçoivent un appui du fédéral

Une unité de ventilation tirée par un monte-charge devant un gratte-ciel.

L'entreprise de Drummondville Annexair produit des systèmes de ventilation de grand format.

Photo : Facebook / Annexair

Ottawa verse plus de 2,2 millions de dollars aux entreprises Annexair de Drummondville et Biotechnologies Ulysse de Trois-Rivières pour les aider à prendre le virage vert et créer un total de 24 emplois.

L’entreprise Annexair a reçu une aide financière de 2 millions de dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec pour l’acquisition d’équipements numériques pour sa nouvelle usine intelligente, située en bordure de l’autoroute 20 dans le secteur Saint-Germain-de-Grantham.

Le producteur de systèmes de ventilation de grand format compte acquérir des équipements numériques, dont un lamineur et des unités de manutention autonomes, qui lui permettront de réduire son empreinte carbone.

20 nouveaux postes spécialisés et principalement liés à la production seront créés à Drummondville. L’entreprise emploie actuellement 300 personnes.

L’entreprise mise sur une gamme de produits LEED faits en biomatériau plutôt qu’en acier. La matière première de ce biomatériau est du plastique recyclé.

Nous allons récupérer entre 40 et 50 millions de bouteilles de plastique pour la production de nos boîtiers ou de nos caissons. […] On a trouvé un moyen de donner une deuxième vie aux bouteilles.

Une citation de :François Lemieux, président d'Annexair

Les panneaux rigides faits de plastique recyclé serviront à la production d’Annexair, mais pourront aussi être commercialisés pour d’autres industries, comme les hôpitaux et les usines pharmaceutiques.

Le dirigeant d’Annexair, François Lemieux, a indiqué que son entreprise travaille notamment à la rénovation de l’Hôpital John Hopkins à Baltimore (Maryland), l’un des établissements les plus prestigieux aux États-Unis.

Un déménagement pour Biotechnologies Ulysse

L’entreprise Biotechnologies Ulysse, qui travaille entre autres au développement d’un vaccin contre la COVID-19, a reçu 224 000 $ du fédéral pour l’acquisition et l’installation de nouveaux équipements.

Des chercheurs manipulent des échantillons.

Yves Hurtubise, président de Biotechnologies Ulysse, travaille avec son équipe au développement d'un vaccin à base de probiotiques.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Deux automates programmables, deux fermenteurs et trois réservoirs de formulation doivent notamment être installés dans les nouveaux locaux de l’entreprise de Trois-Rivières.

Biotechnologies Ulysse compte bientôt déménager de ses actuels locaux du Technoparc de Trois-Rivières pour occuper de nouvelles installations plus grandes, dans le parc industriel des Carrefours (40-55).

Quatre nouveaux emplois doivent être créés dans les prochains mois.

Sept employés travaillent actuellement chez Biotechnologies Ulysse, mais son fondateur, Yves Hurtubise, estime que le nombre d’employés est appelé à doubler d’ici deux ans.

C’est une petite entreprise que nous avons actuellement, mais le niveau de croissance dépasse nos attentes.

Une citation de :Yves Hurtubise, président de Biotechnologies Ulysse inc.

L’entreprise trifluvienne est présentement active sur le marché canadien, mais compte notamment pousser la commercialisation de ses produits du côté de l’Europe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !