•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario en voie de rater son objectif de mettre fin à l'itinérance chronique

Un itinérant couché sur le sol, entouré de neige à Ottawa. Près de lui, un vieux gobelet à café à usage unique.

Un mendiant sans-abri à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Brian Morris

Radio-Canada

Il est « peu probable » que l'Ontario atteigne son objectif de mettre fin à l’itinérance chronique d’ici 2025, conclut le Bureau de la responsabilité financière (BRF) dans un nouveau rapport.

Le BRF note d'ailleurs une augmentation du nombre de familles qui fréquentent les refuges à Ottawa et à Toronto depuis 2014 et ajoute qu'elles y séjournent plus longtemps en moyenne. Cela reflète la difficulté croissante pour les personnes et les familles sans-abri d’acquérir un logement et de sortir de l’itinérance, écrit le directeur de l'organisme, Peter Weltman.

Le BRF estime qu’il y a plus de 16 000 Ontariennes et Ontariens qui sont sans-abri chaque nuit; parmi ceux-ci, 40 à 60 % sont en itinérance chronique.

Une citation de :Peter Weltman, directeur du Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario

Selon Peter Weltman, le gouvernement Ford doit mettre en place de nouvelles mesures politiques s'il espère atteindre son objectif, puisque la croissance des dépenses pour les programmes de lutte contre l’itinérance est considérablement plus faible qu'auparavant. Une augmentation moyenne annuelle de 3,4 % des dépenses est en effet prévue pour les trois prochaines années, alors qu'elle était de 8 % annuellement entre 2013 et 2021.

Le nombre de ménages qui ont bénéficié d'une aide au logement aurait d'ailleurs diminué de 4 % depuis 2011. Cela a contribué à une augmentation de 19 % du nombre de ménages présentant des besoins impérieux en matière de logement et à une augmentation de 27 % de la liste d’attente pour accéder à un logement social.

Le ministre des Affaires municipales Steve Clark ne s'est pas engagé à investir davantage dans ces programmes dans le prochain budget de l'Ontario, qui doit être déposé plus tard ce mois-ci. Nous avons interpellé le gouvernement fédéral, car nous estimons que l'Ontario est désavantagé dans la stratégie nationale du logement et devrait recevoir sa juste part, soit 480 millions de dollars supplémentaires.

Dans le cadre de la Stratégie nationale du logement, la province et le gouvernement fédéral se sont engagés à dépenser 4 milliards de dollars en Ontario entre 2019-2020 et 2027-2028. Cette somme comporte 2,9 milliards de dollars d'Ottawa et 1,1 milliard de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !