•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement : zone rouge ou grise pour la région de Toronto?

La mairesse Bonnie Crombie en entrevue.

La mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, souhaitait un déconfinement plus poussé (zone rouge) dans la région de Peel.

Photo : CBC News

Radio-Canada

À Toronto, le maire et la santé publique prônent un déconfinement léger, alors que dans la région de Peel en banlieue, les élus souhaitaient que plus de commerces puissent rouvrir la semaine prochaine, après plus de trois mois de restrictions strictes.

Le médecin hygiéniste de la région de Peel, le Dr Lawrence Loh, prône, comme son homologue à Toronto, un passage en zone grise (le niveau d'alerte le plus élevé selon le système de couleurs provincial), ce qui ne signifierait pas de grand changement par rapport au confinement actuel.

Les exceptions : la réouverture des commerces non essentiels (capacité limitée à 25 %) et la reprise de certaines activités sportives à l'extérieur.

En entrevue à CBC, le Dr Loh explique qu'il privilégie une « approche graduelle » pendant au moins deux semaines pour suivre l'évolution de la situation, compte tenu entre autres de la propagation des variants plus contagieux, dit-il.

Je pense qu'il est prudent de rouvrir graduellement.

Une citation de :Dr Lawrence Loh, médecin hygiéniste de la région de Peel

Il dit vouloir éviter un autre confinement, après plus de trois mois sous les restrictions strictes actuelles.

Le gouvernement Ford doit annoncer sa décision vendredi quant au déconfinement, son ordre de rester à la maison venant à échéance lundi à Toronto et dans les régions de Peel et de North Bay. Il s'agit des trois seuls secteurs toujours confinés en Ontario.

De leur côté, les élus du conseil régional de Peel avaient voté à l'unanimité, le mois dernier, en faveur d'un passage en zone rouge, y compris la levée de l'ordre provincial de rester à la maison et de plusieurs restrictions.

Ce qui serait permis en zone rouge, par exemple :

  • Tous les commerces non essentiels pourraient rouvrir (capacité réduite de 50 %)
  • Les restaurants pourraient rouvrir partiellement leur salle à manger (10 clients maximum)
  • Les salles d'entraînement pourraient rouvrir (10 clients maximum pour les cours et dans les zones avec des poids ou des appareils d'exercice)
  • Les casinos et les salles de réunion pourraient reprendre leurs activités, mais avec 10 clients maximum à la fois dans une salle

La mairesse de Mississauga Bonnie Crombie, l'instigatrice de la motion en faveur du passage de Peel en zone rouge, dit qu'elle va demander des mises à jour hebdomadaires au Dr Loh dans l'espoir que nous puissions progresser en zone rouge et déconfiner davantage très bientôt.

Elle espère que la remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19 n'est que passagère. Le nombre moyen d'infections est passé dans la région de 88 par 100 000 habitants la semaine dernière à 95, cette semaine.

J'espère profondément que le nombre de cas cette semaine est une anomalie.

Une citation de :Bonnie Crombie, mairesse de Mississauga

À Toronto, la médecin hygiéniste, la Dre Eileen de Villa, recommande la levée de l'ordre de rester à la maison et un passage en zone grise. Elle dit que les résidents « l'ont mérité ».

Toutefois, même si c'est le cas, elle continue à demander aux Torontois d'éviter les déplacements non essentiels.

Le maire de Toronto, John Tory, est d'accord avec cette approche graduelle. La vaccination, combinée aux réalités régionales et économiques, font que le moment est venu pour Toronto de rétrograder prudemment, a-t-il dit, mercredi.

Avec des renseignements fournis par CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !