•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services d’urgence se préparent à la fermeture du pont-jetée de la Petitcodiac

Le tablier du nouveau pont et la voie temporaire de contournement du chantier.

Les derniers travaux de construction du pont exigent la fermeture du passage pendant six mois. Ci-dessus, l'état du chantier en décembre 2020.

Photo : CBC/Shane Fowler

Radio-Canada

Les premiers répondants des villes de Moncton, Dieppe et Riverview se préparent au fait qu’il n’y aura bientôt qu’un pont sur la rivière Petitcodiac, et ce, pendant six mois.

La voie qui passe sur l’ancien pont-jetée sera fermée du 5 avril jusqu’en octobre pour faire place aux derniers travaux de construction du pont qui remplace cette infrastructure. Ce projet qui est en cours depuis des années fait partie du plan de restauration de la rivière.

Environ 25 000 véhicules par jour circulent sur cette voie, selon des estimations récentes. On s’attend à ce que cette circulation se déplace sur le pont Gunningsville durant la fermeture du pont-jetée. Un autre passage se trouve à une vingtaine de kilomètres en amont, à Salisbury.

Les chefs pompiers de Moncton, Dieppe et Riverview ainsi que des représentants d’Ambulance Nouveau-Brunswick et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) font partie d’un comité de planification formé en 2019 en vue de la fermeture du pont-jetée.

La GRC a prévu des ajustements pour maintenir ses services à Riverview, mais comme tous les autres intervenants, elle ignore encore comment les automobilistes vont s’adapter à la fermeture et quelles seront les conséquences exactes sur la circulation, explique le sergent d'état-major Mario Fortin.

Les bureaux du détachement Codiac de la GRC sont à Moncton. Il veille sur le maintien de l’ordre dans cette ville ainsi que dans les villes voisines, Dieppe et Riverview.

Des véhicules de la GRC sont déjà affectés aux services à Riverview. Il y en aura probablement quelques-uns de plus au début de la période de fermeture au cas où il est plus difficile de circuler entre les deux villes, indique Mario Fortin.

Quelques voitures circulent sur le barrage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les vannes de l'ancien pont-jetée seront démolies durant la fermeture de la voie.

Photo : CBC/Shane Fowler

En cas de besoin, s’il est difficile de dépêcher plus d’agents à Riverview, le détachement Codiac peut toujours faire appel au détachement du Sud-Est, qui est basé à Riverview et qui veille au maintien de l’ordre en milieu rural, ajoute M. Fortin.

Selon un rapport présenté au conseil municipal de Riverview en février, Ambulance NB envisageait l’an dernier plusieurs options pour maintenir ses services. Il était notamment question de poster une seconde ambulance dans l’ouest de la ville durant les heures de pointe ou de poster une équipe paramédicale en soins avancés dans la ville durant ces heures.

Ambulance NB a décliné une demande d’entrevue. Le vice-président Jean-Pierre Savoie explique dans une déclaration écrite que le plan est toujours en cours de formulation.

Les deux principaux hôpitaux de la région se trouvent à Moncton.

Photographie aérienne du chantier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chemin du pont-jetée sera démoli durant la fermeture et le cours de la rivière sera déplacé sous le nouveau pont.

Photo : CBC/Shane Fowler

Le chef pompier de Riverview, Robin True, estime que sa brigade dispose des ressources nécessaires pour répondre aux besoins dans sa ville.

La fermeture du pont-jetée risque toutefois d’allonger l’arrivée de renforts si les pompiers de l’une ou l’autre ville appellent leurs homologues en cas de besoin. M. True estime le délai supplémentaire à une ou deux minutes.

D’après un reportage de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !