•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des imposteurs se font passer pour des agents de la Société de protection des animaux

Une agente de la Société des protections des animaux sourit à la caméra alors qu'elle porte son uniforme et des lunettes de soleil. Derrière, une camionnette officielle du Service.

Depuis le mois de janvier, les agents portent un uniforme, conduisent des véhicules officiels et ont un badge du ministère de l'Agriculture. Auparavant, les agents portaient leurs propres vêtements.

Photo : Société de protection des animaux de la Saskatchewan

Radio-Canada

La Société de protection des animaux de la Saskatchewan (SPAS) avertit le public que plusieurs personnes se sont fait passer pour ses agents au cours des dernières semaines dans la province.

La SPAS affirme que les imposteurs se sont rendus dans plusieurs domiciles pour tirer des informations de propriétaires d’animaux et de la façon dont ils les traitaient. Dans certains cas, ces personnes auraient même essayé de confisquer des chiens des mains de leurs propriétaires.

Après vérification, le directeur général de la SPAS, Don Ferguson, s’est rendu compte que la Société n’avait aucun agent qui s'étaient rendu dans les endroits mentionnés au moment des faits.

Deux personnes nous ont contactés pour signaler la situation. Une autre personne en colère nous a également contactés, ne comprenant pas pourquoi nos agents la harcelaient.

Une citation de :Don Ferguson, directeur général de la Société de protection des animaux de la Saskatchewan

Malheureusement, les personnes concernées n’ont pas été en mesure de donner suffisamment de renseignements pour permettre à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d’identifier les usurpateurs.

Selon le directeur général, les signalements proviennent de communautés rurales au nord-est de Regina, et ce n’est pas la première fois. Des signalements similaires ont déjà eu lieu dans des communautés du nord par le passé.

M. Ferguson reconnaît que, si certains imposteurs peuvent avoir de bonnes intentions et une véritable inquiétude pour les animaux, il est toutefois important de passer par les voies officielles.

Si une personne est inquiète pour le bien-être d’un animal, il faut nous contacter pour que nous puissions mener une enquête. Il ne faut pas se faire justice soi-même.

Une citation de :Don Ferguson, directeur général de la Société de protection des animaux de la Saskatchewan

Se faire passer pour un agent de la SPAS est un crime

Un agent de la SPAS est un agent officiel des forces de l’ordre, et se faire passer pour cet agent est considéré comme étant un crime, souligne Don Ferguson, qui ajoute que, si un animal est confisqué dans ces conditions, il s'agit d'un vol.

Désormais, se faire passer pour un agent de la Société devrait être plus difficile.

Depuis le mois de janvier, tous les agents portent un uniforme et conduisent des véhicules officiels. Chaque agent a un badge délivré par le ministère de l’Agriculture et doit s’identifier lors d’une interaction avec le public.

Si quelqu’un vous contacte à propos de votre animal de compagnie, mais ne peut pas vous montrer son badge, prévenez la GRC ou le Service de police de votre quartier.

Une citation de :Publication Facebook de la Société de protection des animaux de la Saskatchewan

En cas de confiscation d’un animal en vertu de la Loi sur la protection des animaux, les agents doivent présenter un avis de saisie à la personne concernée.

Avec les informations de Julia Peterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !