•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La STS emprunte 2,7 M$ pour l'aménagement d'un stationnement incitatif à Jonquière

Des autobus de la STS.

Des autobus de la STS.

Photo : Radio-Canada

Un stationnement incitatif sera aménagé par la Société de transport du Saguenay (STS) près du futur centre multisport de Jonquière, dont la construction doit débuter cette année près du magasin Gagnon Frères du boulevard René-Lévesque (ancien Walmart).

Qu’il y ait un soccer dôme ou qu’il n’y en ait pas, on a besoin d’un stationnement incitatif, entre autres pour décongestionner tous les alentours de la rue Sainte-Émilie et du Centre fiscal , a déclaré le conseiller municipal et président de la STS, Marc Pettersen, lors de la séance du conseil municipal de lundi.

L’implantation d’un stationnement incitatif près du Centre fiscal fait l’objet de discussions depuis quelques années, en raison de la rareté d’espaces de stationnement à l’édifice Gilles-Marceau. Plusieurs plaintes de citoyens ont été formulées au conseiller du secteur Carl Dufour, particulièrement en période de pointe, puisque les travailleurs garent leurs véhicules dans les rues. Des panneaux d’interdiction de stationnement ont d’ailleurs été installés le long de la rue Sainte-Émilie.

Le stationnement incitatif, qui sera situé non loin de l’autoroute 70, sera aussi accessible aux fonctionnaires qui proviennent d’Alma. Ils pourront y laisser leur voiture et se rendre par navette à l’édifice fédéral.

Un autre règlement d’emprunt totalisant 8,6 millions de dollars a été entériné par le conseil d’administration de la STS en lien avec le nouveau couloir d’écomobilité, sur la rue Saint-Vallier, à Chicoutimi.

C’est un projet d’environ 8 millions de dollars, subventionné à 75 % par le gouvernement. Et là, je voudrais rassurer les gens. C’est de l’argent du gouvernement du Québec. On paie des taxes là-dessus, mais si on ne fait pas de demande, l’argent va aller ailleurs. Nous autres, on tire le maximum des occasions qu’on a d’aller chercher de l’argent au provincial parce que c’est de l’argent qui s’en vient dans la région et qui va être investi pour faire du développement régional , a fait valoir Marc Pettersen.

Une partie de l’enveloppe de 8,6 millions servira à réparer une portion de la rue Saint-Vallier, près de l’hôpital de Chicoutimi

Je tiens à rappeler aussi que c’est subventionnable aussi par le gouvernement du Québec, par l’entremise du ministère des Transports.

Une citation de :Marc Pettersen, président de la Société de transport du Saguenay

Vélos en libre-service

Cette année, Saguenay ne pourra acquérir plus de quatre nouveaux vélos à des fins de libre-service en raison de l’épaisseur du carnet de commandes du fournisseur.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé que Québec assumera 50 %  des coûts des projets municipaux visant la mise en place de stations de vélos en libre-service. L’une d’elles sera implantée à La Baie.

Les premiers vélos qu’on va recevoir vont être déployés à La Baie parce qu’on veut couvrir les trois arrondissements. One ne sait pas encore où on va mettre la station , a poursuivi Marc Pettersen qui revêtait, lors de la séance du conseil, une casquette en appui au projet de GNL Québec.

La Ville pourrait être en mesure de mettre la main sur quatre vélos usagers qui seraient destinés au Carré Davis, au centre-ville d’Arvida.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !