•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une assemblée publique sur la Laurentienne pour « Sauver Sudbury »

Plusieurs personnes dans une rencontre Zoom.

Plusieurs personnes ont participé à la rencontre virtuelle. Les organisateurs ont ajouté une effigie numérique du ministre Ross Romano, qui n'était pas présent.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député provincial de Sudbury, Jamie West, a tenu une assemblée publique mercredi avec des organisations locales afin d’exiger un soutien financier pour l’Université Laurentienne.

Alors que l’établissement est en situation d’insolvabilité, le néo-démocrate a interpellé à plusieurs reprises le gouvernement provincial à l’Assemblée législative dans les derniers jours pour lui demander de délier les cordons de sa bourse.

Des groupes communautaires et des résidents ont aussi demandé à plusieurs reprises au ministre des Collèges et Universités de l'Ontario, Ross Romano, d'intervenir et de soutenir l'Université Laurentienne et les établissements postsecondaires du Nord de l'Ontario au fil des dernières semaines.

Je sais que c'est mon rôle en tant que député provincial de porter vos messages au gouvernement.

Une citation de :Jamie West, député provincial de Sudbury

Sa collègue France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt et diplômée de l'Université Laurentienne, était aussi présente. Sans l'Université Laurentienne, je ne serais pas là ce soir.

Des citoyens, professeurs, et membres du groupe Facebook Save our Sudbury ont d’ailleurs pris la parole lors de l'événement. L’Union des Associations des Professeurs des Universités de l’Ontario était également présente.

Rachelle Lacoste, diplômée en travail social, a affirmé que comme beaucoup de francophones, elle est habituée à lutter pour ses droits linguistiques.

Elle est frustrée de voir que des programmes en français sont menacés.

On se fait dire ce n'est pas grave, tu peux suivre le programme en français.

Une citation de :Rachelle Lacoste

Le professeur d'économie David Leadbeater a rappelé que les Nord-Ontariens ont accès à moins de cours universitaires que le reste de la province.

Couper des programmes dans le Nord est une insulte.

Une citation de :David Leadbeater, professeur d'économie à l'Université Laurentienne

Jamie West et David Leadbeater ont aussi soulignés que l'Ontario investit moins par étudiant que les autres provinces.

David Leadbeater accorde une entrevue.

David Leadbeater, professeur en sciences économiques

Photo : Radio-Canada

M. Leadbeater affirme que le modèle actuel, axé sur les frais de scolarité et la compétition entre les universités, est voué à l'échec et que les autres établissements de la province ne sont pas à l'abri des difficultés financières.

Will Morin, professeur à l'Université de Sudbury, une des universités fédérées de la Laurentienne, a rappelé l'importance des Autochtones pour l'épanouissement de la communauté.

L'événement, dont un volet devait se tenir au Sudbury Indie Cinema, a finalement été diffusé entièrement en ligne.

L’équipe d’organisation a justifié sa décision par une récente flambée de cas de COVID-19 dans la région.

Le ministre Romano a décliné l'invitation du groupe et n'a pas participé à l'assemblée publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !