•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de fidèles bientôt admis dans les lieux de culte en zone orange

La chapelle

La chapelle de l'Ermitage Saint-Antoine

Photo : Radio-Canada

Le nombre de personnes admises dans les lieux de culte en zone orange, comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, passera de 25 à 100 personnes à compter du 8 mars.

C’est ce qu’a annoncé le premier ministre, François Legault, lors d’une conférence de presse tenue mercredi après-midi.

Le premier ministre a aussi annoncé qu’à partir du 15 mars, partout au Québec, les sports et les activités parascolaires pourront reprendre, mais uniquement en classe-bulle.

Il s'agit des seules mesures annoncées à toucher la région.

Un déconfinement progressif sera également bientôt annoncé par le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) concernant la pratique du sport, un volet impératif à la santé mentale des jeunes, a convenu le PM. Il est en discussion avec la ministre Isabelle Charest à ce sujet. 

Des régions actuellement en zone rouge passeront en zone orange, comme la région de la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, l’Estrie et la Mauricie, ce qui entraînera la réouverture des restaurants, des gyms et des salles de spectacle. 60 % de la population du Québec sera toujours en zone rouge.

Au cours des dernières semaines, la santé publique a noté une baisse importante du nombre de cas et d’hospitalisations. Par contre, depuis une dizaine de jours, ça s’est stabilisé. Il n’y a plus de baisse de cas et d’hospitalisations. [...] À cause de la présence de plus en plus importante du variant britannique, on pourrait, surtout dans la grande région de Montréal, avoir une augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations dans les prochaines semaines, a dit le premier ministre.

Il a aussi imploré la population de continuer de faire des efforts, particulièrement dans le contexte où, actuellement, il y a une grosse inconnue. Il faisait référence à la relâche scolaire en cours, laquelle pourrait avoir un impact sur la propagation du virus, en plus de la présence de variants.

Ce serait plate qu’on perde après un an d’efforts parce qu’on refuse de faire des efforts dans les dernières semaines. Je suis convaincu qu’on est capable de gagner dans les prochaines semaines. Mais pour gagner, il faut travailler ensemble, a rappelé François Legault.

La vaccination

François Legault a par ailleurs indiqué que la vaccination se fera de façon équitable dans l’ensemble de la province. La campagne populationnelle est en cours depuis cette semaine dans certaines régions. Des critiques ont été entendues au Saguenay-Lac-Saint-Jean, toujours à l'étape de la prise de rendez-vous, avant le début de la campagne le 13 mars.

On s’assure qu’il y a une répartition équitable. C’est non négociable. On va traiter les gens des régions du Québec de la même manière. L’équité entre les régions, c’est non négociable, a martelé le premier ministre.

Une infirmière prépare une dose de vaccin.

Le premier ministre du Québec assure que les vaccins seront distribués équitablement dans toute la province.

Photo : Radio-Canada

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a confirmé que 3500 nouvelles plages horaires ont été ajoutées mercredi pour rendez-vous.

Jusqu'à maintenant, environ 12 000 plages horaires existent au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Possible zone jaune dans certaines régions bientôt

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a indiqué qu'il avait eu des discussions avec les autorités de la santé publique en Gaspésie et en Côte-Nord pour étudier la possibilité de faire passer ces régions en zone jaune bientôt, mais avec des mesures différentes de celles qui étaient en vigueur à l'automne. Il n'a pas été questionné à savoir si d'autres régions étaient incluses dans la même discussion. Rappelons que le directeur régional de la santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin, occupe le même poste sur la Côte-Nord.

Appelée à réagir en soirée, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, n'a pas exprimé de déception de voir la région demeurer en zone orange. Selon son attaché de presse, Stéphane Bégin, elle veut protéger le milieu de la santé et elle espère que les mesures sanitaires seront respectées afin d’éviter de retourner en zone rouge.

Avec des informations d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !