•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La résidence Saint-Joseph de Pointe-aux-Outardes reçoit une aide d’urgence de Centraide

L'ancienne école est photographiée alors qu'une bordée de neige est en train de tomber.

La Résidence Saint-Joseph a été aménagée dans une ancienne école (archives).

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Radio-Canada

Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan vient d'accorder une aide d'urgence d'un peu plus de 23 000 $ à la résidence Saint-Joseph à Pointe-aux-Outardes.

Depuis plusieurs mois, le centre d'hébergement pour personnes en situation d'itinérance a de la difficulté à joindre les deux bouts.

Malgré les différentes aides accordées dans la dernière année à la résidence, les coffres sont vides.

Oui on a eu un fond COVID, mais ça a été une goutte d'eau dans l'océan. Ça a coûté pas mal plus cher que ce qu'on a reçu pour essayer d'aider la société, pour aider le gouvernement à vaincre ça, si on peut dire là, déplore le directeur de la résidence, Dany Farcy.

Dany Farcy est photographié dans la cuisine de la maison. Il porte un chandail blanc et une croix autour du cou.

Dany Farcy, directeur général de la résidence.

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Pour Josée Mailloux, la directrice générale de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan, la résidence Saint-Joseph est indispensable dans la communauté.

Les demandes ne cessent d'affluer à la résidence et ils proviennent de différents milieux, c'est tout le monde qui se tourne vers cette ressource-là, pour accueillir des personnes en situation [d'itinérance]. C'est de l'aide de dernier recours. On est vraiment là dans les derniers retranchements d'une personne, explique Mme Mailloux.

Josée Mailloux en entrevue dehors en hiver.

Josée Mailloux, la directrice générale de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

La pandémie rend le service encore plus essentiel, selon elle.

Dieu sait avec tout ce qui se passe, la pandémie, des situations difficiles dans les familles, où un des deux membres doit quitter rapidement pour éviter que ça puisse dégénérer, c'est un service tout à fait essentiel, exprime Mme Mailloux.

Centraide explique être allé piger dans son fonds d'aide spéciale puisque la résidence Saint-Joseph menace de fermer ses portes en raison du manque de financement.

Josée Mailloux indique avoir aussi accordé de l'aide financière à la résidence au printemps 2020, lors de la première vague de COVID-19.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !