•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 100 jours de confinement, Toronto veut passer en zone grise

Un homme qui court dans la rue sous l'oeil d'un caniche en laisse.

En zone grise, les installations intérieures pour les sports et les activités de conditionnement physique récréatives restent fermées.

Photo : afp via getty images / Geoff Robins

Radio-Canada

Après 100 jours de confinement, le maire John Tory et la médecin hygiéniste de la Ville se disent fin prêts à ce que Toronto passe en zone grise et que l’ordonnance de rester à domicile soit levée. Il incombe désormais à la province de donner son aval.

Le cabinet de Doug Ford devrait se prononcer vendredi en s'appuyant sur la recommandation du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams.

Il s’agit d’un pas modeste vers plus de souplesse pour la Dre Eileen de Villa. John Tory souligne pour sa part que ce changement correspond à la bonne approche à adopter. L’assouplissement envisagé des mesures sanitaires a été annoncé au cours d’une conférence de presse conjointe, mercredi.

La vaccination, combinée aux réalités régionales et économiques, font que le moment est venu pour Toronto de rétrograder prudemment.

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

La Dre Eileen de Villa a toutefois encouragé les Torontois à ne pas gâcher ce desserrement des restrictions.

Aucune date exacte n’a encore été avancée. Dans un communiqué, la Ville dit souhaiter voir s'opérer le changement dès la semaine prochaine.

La province avait précédemment prolongé son ordonnance de maintien à domicile pour Toronto jusqu'au 8 mars, au moins.

Bien que je pense que le passage à la zone grise soit raisonnable, nous renforçons également les mesures de sécurité pour protéger les travailleurs essentiels de première ligne qui ont été touchés de manière disproportionnée par la COVID-19, a souligné la Dre de Villa, ajoutant que les habitants de la ville ont mérité ce changement [... ] souvent au prix de sacrifices personnels.

Le nombre de nouvelles infections en Ontario est inférieur à 1000 pour la deuxième journée de suite, mais le bilan des décès dans la province depuis le début de la pandémie dépasse maintenant les 7000 patients.

En outre, la médecin hygiéniste de la Ville n'a pas donné de réponse claire quant au moment où les personnes âgées de 80 ans et plus dans la ville peuvent s'attendre à recevoir un vaccin.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !