•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e lien : un comité dénonce un tunnel pour aller au « Grand Théâtre »

Le 3e lien pourrait s'accorder avec l'échangeur actuel entre les autoroutes Félix-Leclerc et Dufferin.

Un nouveau comité réclame le retour au tracé original du 3e lien, dans l'est.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

L’ex-maire de Saint-Anselme part en croisade contre le projet de tunnel Québec-Lévis proposé par le gouvernement Legault. Michel Bonneau lance un nouveau comité pour sensibiliser la CAQ aux priorités des régions et ramener le projet de 3e lien « dans l’est ».

Il faut arrêter de penser centre-ville à centre-ville, tonne Michel Bonneau. Selon lui, la décision de la Coalition avenir Québec (CAQ) de recentrer le tracé du 3e lien entre Québec et Lévis afin de favoriser un meilleur arrimage avec le projet de tramway est une erreur.

Nous autres en régions, on est condamné à vivre avec l’automobile, explique-t-il. On n’arrivera pas à Lévis pour prendre un autobus pour aller en ville!

Un troisième lien dans l’est serait un véritable projet régional et pas seulement un p’tit projet de centre-ville à centre-ville.

Une citation de :Michel Bonneau, porte-parole du comité Bellechasse 3e lien

Appuyé par des acteurs économiques locaux, Michel Bonneau a lancé un comité, « Bellechasse 3e lien », afin de convaincre le gouvernement Legault de revenir à un tracé dans l’est pour son tunnel sous-fluvial.

Un tunnel pour aller au Grand Théâtre

Michel Bonneau croit que le gouvernement Legault a perdu ses repères dans le dossier du tunnel Québec-Lévis et propose désormais un projet bien loin de la réalité des gens de la Chaudière-Appalaches.

Bien sûr, si le samedi soir tu veux aller au Grand Théâtre faire ton fancy un peu, tu vas le prendre le 3e lien, ironise-t-il.

Il croit par ailleurs que la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) pourrait regretter d’avoir confié à Gilles Lehouillier le mandat de porte-parole régional dans le dossier du 3e lien.

Le maire Gilles Lehouillier prend la parole lors d'une conférence de presse.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Selon lui, le maire de Lévis défend l’intérêt de ses citoyens avant celui des populations avoisinantes.

Si je regarde ça du côté de Bellechasse, je me dis qu’il ne fait pas une bonne job, tranche-t-il. C’est à nous autres de nous occuper de notre affaire.

Les régions qui ont dit à Gilles Lehouillier de s’occuper du 3e lien, c’est just too bad, elles auront le résultat qu’elles méritent.

Une citation de :Michel Bonneau, porte-parole du comité Bellechasse 3e lien

Il n’y a personne qui va gagner avec ce lien-là, autre que Québec et Lévis, martèle Michel Bonneau.

Après plusieurs tentatives infructueuses d’interpeller la MRC de Bellechasse, il se sent obligé d’intervenir dans le dossier pour faire bouger les choses.

Une députée muette

Michel Bonneau déplore par ailleurs le manque d’écoute de la nouvelle députée de la CAQ dans Bellechasse, Stéphanie Lachance. Celle-ci n’aurait pas répondu à sa demande de participer aux discussions du comité Bellechasse 3e lien.

Michel Bonneau dit regretter l’époque ou la libérale Dominique Vien défendait les intérêts de la région au conseil des ministres.

La ministre Dominique Vien répond aux questions des journalistes à l'Assemblée nationale.

L'ancienne ministre libérale Dominique Vien (archives).

Photo : Radio-Canada

Maintenant, c'est plus difficile, soupire-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !