•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine a inventé les accusations contre les deux Canadiens détenus, selon Trudeau

Le premier ministre Trudeau, qui porte un masque, en conférence de presse.

Justin Trudeau a contredit l'ambassadeur de la Chine au Canada, qui a affirmé il y a quelques jours que l'arrestation des deux Canadiens n'était pas liée à celle de Meng Wanzhou.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a laissé entendre mercredi que la Chine aurait « fabriqué » les accusations de menace à la sécurité nationale qui pèsent sur Michael Spavor et Michael Kovrig.

Les deux Michaelsont emprisonnés en Chine depuis que le Canada a arrêté Meng Wanzhou, la directrice financière du géant des communications Huawei, à Vancouver en décembre 2018.

Il est évident que les deux Michael ont été arrêtés sous de fausses accusations de sécurité nationale quelques jours après que nous nous sommes acquittés de nos responsabilités envers le traité d'extradition et envers notre allié, les États-Unis, a dit Justin Trudeau lors d'une conférence de presse mercredi.

M. Trudeau a fait ce commentaire alors que l'ambassadeur chinois au Canada, Cong Peiwu, a tenté de distinguer les deux événements, la fin de semaine dernière, lors d'une entrevue à CBC.

Pourquoi alors, si les deux affaires ne sont pas liées, M. Cong a-t-il lui-même abordé le sujet de l'assignation à résidence de Meng Wanzhou, alors qu'il était question du sort des deux prisonniers canadiens, lui a demandé la journaliste Rosemary Barton.

L'ambassadeur chinois a affirmé que les preuves de la culpabilité des deux hommes étaient claires, et qu'il n'y avait rien permettant de lier leurs arrestations à celle de Meng Manzhou.

Les fonctionnaires chinois avaient été très clairs [au moment de l'arrestation des deux Michael] pour dire qu'elles étaient absolument reliées, a réagi Justin Trudeau.

Il n'y a rien que l'ambassadeur puisse dire maintenant qui va me dissuader de penser que c'est effectivement le cas, a-t-il ajouté.

Michael Kovrig, un ancien diplomate qui travaillait pour un organisme à but non lucratif, et Michael Spavor, un entrepreneur qui faisait la promotion du tourisme et des investissements en Corée du Nord, sont détenus séparément en Chine depuis plus de deux ans.

D'après un article de Catharine Tunney, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !