•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean recevront le Festif! à l'école

Philippe Brach devant une salle de classe

Philippe Brach devant une salle de classe (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le volet scolaire du Festif! de Baie-Saint-Paul, le Festif! à l'école, sort de la région de Charlevoix cette année pour visiter des élèves de six régions du Québec. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le duo Saratoga se retrouvera dans quatre écoles en avril.

Les élèves de l’École Sacré-Coeur et de l’École secondaire des Grandes-Rives à Dolbeau-Mistassini, de l’École secondaire Camille-Lavoie à Alma et de l’École Antoine-de-Saint-Exupéry à Saguenay pourront assister à une prestation des artistes.

Habituellement, les artistes se produisent devant toute l’école. Cette année, ils vont se déplacer de classe en classe pour respecter les mesures sanitaires. Un groupe, une classe-bulle va pouvoir avoir l'artiste un peu plus longtemps et avoir une conférence et un atelier d'écriture , ajoute le directeur général du Festif!, Clément Turgeon. 

Les organisateurs du Festif! ont travaillé avec la santé publique pour mettre en place l’événement. Il fallait trouver une façon de respecter le concept de classe-bulle pour ne pas que les élèves se mélangent et il fallait trouver une manière de réduire notre équipe , précise M. Turgeon. Il explique aussi que des plexiglas seront installés pour éviter que les artistes aient un contact direct dans les classes avec les élèves.

L’événement, qui existe depuis trois ans, sera aussi présenté dans des écoles de la Côte-Nord, de la Gaspésie, de la Montérégie, de Québec et des Laurentides, en plus du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de Charlevoix. Les artistes participants sont Vincent Vallières, Clay and Friends, Sarahmée, Alaclair Ensemble, Émile Bilodeau, Kid Kouna, Saratoga et Sara Dufour.

D'après une entrevue de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !