•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme chargé attend les députés manitobains en Chambre après 3 mois d'absence

Point de vue sur le Palais législatif.

Dix-neuf projets de loi n'ont toujours pas été rendus publics alors que les députés reprennent les débats mercredi au Palais législatif du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que la 3e session de la 42e législature du Manitoba commence, la reprise des débats parlementaires, qui seront en partie virtuels, s’annonce houleuse. Dix-neuf projets de loi n’ont pas été dévoilés au public, comme c’est la coutume.

Le gouvernement progressiste-conservateur du premier ministre Brian Pallister promet un des programmes législatifs les plus solides de l’histoire du Manitoba.

Le chef des députés conservateurs, Kelvin Goertzen, a indiqué dans un communiqué que la nouvelle session se concentrera sur la protection de la santé personnelle et financière des Manitobains.

Outre le budget, les débats porteront sur plusieurs mesures destinées à poursuivre la lutte contre la COVID-19, moderniser le système d'éducation, investir dans l'infrastructure de la province, faire croître l'économie, poursuit le communiqué.

Le ministre des Finances, Scott Fielding, a annoncé mercredi matin que son parti demanderait à la législature l'autorisation de dépenser 450 millions de dollars supplémentaires en réponse à la COVID-19 et d'autres engagements en capital.

Environ 400 millions de dollars seraient consacrés aux coûts d'intervention en cas de pandémie et aux premières étapes de la campagne de vaccination, tandis que 50 millions de dollars seraient destinés à de nouveaux projets de construction d'écoles, dont l'achat de terrains, indique un communiqué de presse provincial.

Moins de la moitié des députés en personne

Seulement environ la moitié des 57 députés seront présents en personne au Palais législatif afin d’assurer une bonne distanciation physique. Plusieurs députés ont arrêté de siéger au début du mois de décembre lorsque la province est entrée en code rouge à cause de la pandémie. Seul un quart des députés étaient présents physiquement.

Un porte-parole provincial a indiqué que 10 députés progressistes-conservateurs, cinq néo-démocrates et un libéral seront au Palais législatif cette semaine, soit un peu plus d’un quart de l’ensemble des élus provinciaux. Néanmoins, cela pourrait bientôt changer lorsque le Manitoba assouplira davantage ses restrictions, soit dès vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !