•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'héritage d'un présumé Hells Angels devra être partagé entre ses deux conjointes

Un passé criminel nébuleux, un meurtre non résolu et une double vie familiale et amoureuse sont autant d’éléments qui se retrouvent au coeur d’un jugement singulier d'un tribunal de la Colombie-Britannique.

Un mémorial pour Michael Widner.

Michael Widner est mort sans testament en 2017. Ses deux conjointes se partageront l'héritage, tranche le tribunal.

Photo : Mike Widner Memorial Page/Facebook

Radio-Canada

Bien que la polygamie soit illégale en Colombie-Britannique, un récent jugement de la Cour suprême de la province accorde à deux femmes le statut de conjointe du père de leurs enfants et leur donne un accès égal à son héritage.

Le corps de Michael Widner, membre présumé du groupe de motards criminels Hells Angels, a été retrouvé à Port Renfrew, sur l’île de Vancouver, en mars 2017. Les policiers traitent l’affaire comme un homicide qui n'a pas encore été résolu.

Sa veuve doit partager son héritage avec une autre femme, avec qui le défunt a entretenu une relation conjugale secrète à long terme. Selon le jugement, ce dernier partageait son temps entre les deux foyers en prétextant travailler à l’extérieur.

Le jugement indique que la loi provinciale permet aux deux anciennes compagnes d'être considérées comme des conjointes, malgré une interdiction criminelle contre la polygamie. Il a laissé un héritage compliqué, écrit la juge Jennifer Duncan.

Michael Widner est mort sans laisser de testament.

Des membres des Hells Angels.

Des membres du groupe de motards Hells Angels de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Double vie conjugale

Michael et Sabrina Widner vivaient ensemble depuis 2000 et se sont mariés en 2008. Le couple avait deux enfants.

Un an après le mariage, Michael Widner a rencontré Sara Boughton et emménage avec elle après quelques semaines seulement. Le couple a aussi eu deux enfants.

Sara Boughton était au fait de sa situation matrimoniale, mais croyait qu’il était sur le point de divorcer. Elle était convaincue qu’il n’entretenait plus de relations intimes avec sa femme.

Les deux femmes soutiennent qu’elles n’étaient pas au courant de son affiliation avec les Hells Angels.

150 000 $ aux deux familles

Selon le jugement, Michael Widner semble tirer son argent de diverses sources. Il dirigeait une culture légale de marijuana médicinale autorisée au nom de sa femme, Sabrina. Il s'est également essayé à divers emplois. Sa mère a affirmé lors des audiences que son fils était un trafiquant de cocaïne de haut niveau.

Les parents de Michael Wildner connaissaient la double vie de leur fils, mais ont estimé qu’il ne leur revenait pas d’en parler à sa femme.

Cette dernière entend contester la validité des dispositions de la loi relative à son conjoint. Ses avocats affirment qu’il y a un conflit avec le droit pénal, qui interdit la polygamie.

En attendant, la juge soutient que Sara Boughton a droit à la moitié de ce que l'on peut trouver de l'héritage de Michael Widner, estimée à environ 150 000 $.

Le montant doit être divisé également entre les deux conjointes survivantes, conclut la juge.

Avec les informations de Jason Proctor

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !