•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 3e mouture du projet immobilier au Club de golf de Cap-Rouge contestée

Image d'une tour de 10 étages avec une annexe de 4 étages construites sur le terrain de golf de Cap-Rouge.

Image de la nouvelle version du projet immobilier proposée par Groupe Tanguay.

Photo : Groupe Tanguay

La nouvelle version du projet de construction de tour à condos au Club de Golf de Cap-Rouge présentée aux résidents des terrains situés à proximité ne fait toujours pas l’unanimité. Au contraire, un sondage mené par le Comité citoyen - projet golf de Cap-Rouge révèle que 80 % des 193 répondants sont en désaccord avec le projet proposé.

La nouvelle mouture propose 10 étages et une annexe de 4 étages. La version précédente du projet proposait plutôt une douzaine d’étages. Le projet comprend 150 unités de condos et un nouveau chalet de golf.

Le porte-parole du Comité citoyen, Julien Mainguy, mentionne que bon nombre de résidents du secteur ont acheté leur propriété en sachant que le terrain du golf était zoné récréatif et qu’il n’y aurait donc pas de construction de tour possible.

Julien Mainguy ajoute que les craintes vis-à-vis du projet sont nombreuses, notamment l’impact sur l'ensoleillement et la circulation. Les citoyens craignent aussi la création d’un précédent.

Partout où une tour a été construite, d’autres ont suivi.

Une citation de :Julien Mainguy, porte-parole du Comité citoyen

Si le Club de golf dit avoir besoin de ce projet pour assurer sa survie, les citoyens en doutent. Le mot du président datant du mois de décembre 2020 fait état d’un bénéfice net de 314 837 $.

Le Club a un bon niveau de liquidité. En effet, nous avons une encaisse positive de 225 000 $ au 22 décembre au lieu d’être sur la marge de crédit de 275 000 $ à pareille date l'an passé, peut-on y lire.

À cela, le président du Club répond que ce surplus a été rendu possible exceptionnellement en 2020 grâce aux subventions liées à la pandémie. N'eût été de ces subventions, on serait dans le rouge, précise Pierre Le Gallais.

Il réitère que l'objectif de ce projet immobilier est d'assurer la pérennité de l'espace vert qu'occupe le parcours de golf.

On avait le choix entre mourir et survivre, on a décidé de survivre.

Une citation de :Pierre Le Gallais, président du Club de Golf de Cap-Rouge
Une coupe transversale de la 3e mouture du projet.

La 3e mouture du projet propose 10 étages plus une annexe de 4 étages.

Photo : Groupe Tanguay

Un centre de plein air d’hiver

Le Comité citoyen souhaite que le Club développe son terrain en accord avec le zonage en vigueur. Julien Mainguy mentionne notamment la possibilité d’exploiter le golf pendant la saison morte en créant un centre de plein air qui permettrait de pratiquer des sports d’hiver.

Le terrain est déjà utilisé par bon nombre de citoyens pour pratiquer la raquette, le ski de fond et la glissade, souligne-t-il.

Une contribution financière de la Ville pour structurer la pratique de ces activités de plein air serait une possibilité. Une somme qui pourrait contribuer à rentabiliser le Golf, croit M. Mainguy.

Or, une entente du genre existe déjà souligne le président du Club. La Ville paie notamment pour pouvoir tracer des pistes de ski de fond accessibles aux citoyens. Certaines fins de semaine de l'hiver, le stationnement est aussi plein que l'été, souligne M. Le Gallais.

Sans vouloir dévoiler le montant déboursé par la Ville, il assure que c'est loin d'être suffisant pour assurer la pérennité du Golf.

Photo du Club de Golf de Cap-Rouge en janvier 2020

Le Club de Golf de Cap-Rouge est visité par de nombreux amateurs de sports d'hiver pendant la saison froide.

Photo : Radio-Canada

Un sondage « biaisé »

Le sondage a été envoyé par courriel aux sympathisants du Comité citoyen en mentionnant qu’il s’adressait aux résidents des cinq zones contiguës au projet. Au total, 193 personnes ont répondu, dont 176 habitent les secteurs qui seraient invités à se prononcer dans un éventuel référendum.

Le président du Club de Golf n'y accorde aucune crédibilité puisque certaines questions sont biaisées. Il ajoute que certains membres du Club qui habitent les zones concernées et qui sont pour le projet n'ont jamais été invités à y participer.

Un sondage réalisé par un groupe de citoyens contre un projet immobilier sur le projet immobilier en question peut en effet paraître biaisé, admet le Comité citoyen. Ce n’est pas parfait , convient M. Mainguy, mais avec les moyens dont on dispose on ne pouvait pas faire mieux.

L'objectif derrière ce coup de sonde était d'abord et avant tout de signaler à la Ville et au promoteur qu'ils sont nombreux à s'opposer au projet, au moins 140 personnes si on se fie aux résultats. Un nombre suffisant pour le faire avorter à la suite d’un référendum. L’acceptabilité sociale n’y est pas, conclut M. Mainguy.

Prochaines étapes

Invitée à commenter le dossier, la vice-présidente du comité exécutif à la Ville de Québec, Marie-Josée Savard, a décliné notre demande d'entrevue parce que le projet n'est pas encore déposé officiellement à la Ville.

Le Club de Golf de Cap-Rouge dit être en attente du rapport de la Ville suite aux consultations publiques menées dans les derniers mois avant d'aller de l'avant avec le dépôt de son projet. Il compte aussi élaborer un plan de communication afin de mieux informer les citoyens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !