•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral est responsable du retard des vaccinations, dit Jason Kenney

Jason Kenney en conférence de presse.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, est fâché que les promesses de livraison de vaccins ne soient pas tenues et que cela mette, selon lui, les Albertains plus vulnérables en danger.

Photo : Gouvernement de l'Alberta / Chris Schwarz

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, accuse le gouvernement fédéral de ne pas tenir ses promesses au sujet de la livraison des vaccins contre la COVID-19. « Il n’a jamais respecté les échéanciers », dit-il.

Interrogé sur les capacités du gouvernement albertain à remplir ses promesses de vaccination auprès des Albertains, Jason Kenney répond que les vaccinations dépendent du moment où le gouvernement fédéral fera son travail et fournira les doses [de vaccin].

C’est un échec complet, lance-t-il excédé en parlant des livraisons de vaccin promises par le gouvernement fédéral.

Jason Kenney accuse Ottawa de jouer un double jeu, c’est-à-dire d’affirmer qu’il peut remplir ses engagements quant à la livraison des vaccins, alors même qu’il ne respecte pas tous ses échéanciers.

Des discours en discordance

Le premier ministre, Justin Trudeau, a réitéré ses promesses mercredi quant à la capacité du Canada de fournir les provinces en doses de vaccin. Grâce à Moderna, à Pfizer et à AstraZeneca, on va recevoir un total de plus de 1,8 million de doses au cours de cette semaine et de la semaine prochaine, dit-il.

C’est la lueur d’espoir que vous attendiez.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Justin Trudeau est optimiste. Il affirme que le gouvernement fédéral pourra tenir la promesse faite en novembre dernier et que tout le monde va pouvoir être vacciné s'il le veut avant la fin septembre au Canada. Il ajoute que ces échéances pourraient même être devancées.

Mais, évidemment, on est optimiste qu'on va peut être pouvoir devancer ces chiffres et ces prévisions basées sur le nombre de vaccins qu'on est en train d'approuver et de voir livrer au Canada.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le ministre de la Santé de l’Alberta, Tyler Shandro, avoue que le discours du gouvernement fédéral et celui du gouvernement albertain divergent.

Il y a une différence entre ce que dit Justin Trudeau publiquement et les tableaux de répartition des vaccins fournis par Services de Santé Canada, explique-t-il.

Selon Tyler Shandro, dans ces tableaux, il y a une case par semaine pour planifier les livraisons de vaccins et, pour l’instant, toutes les semaines d'avril, de mai et de juin sont vides.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !