•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux adolescents arrêtés pour vente de cannabis illicite sur Snapchat

Un téléphone mobile dans une main avec le logo de Snapchat sur le téléphone.

Selon la police de Sherbrooke, deux adolescents ont été arrêtés pour avoir vendu du cannabis illicite sur Snapchat

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux adolescents sherbrookois ont été arrêtés après deux perquisitions. Selon la Police de Sherbrooke, ils utilisaient l’application de messagerie éphémère Snapchat, populaire auprès des jeunes, pour vendre du cannabis illicite à des adolescents.

Le 25 février dernier, la division des enquêtes criminelles du SPS [Service de police de Sherbrooke], nos collègues de Memphrémagog, nos policiers enquêteurs drogues-cannabis, et enquêteurs jeunesses, assistés de nos policiers patrouilleurs, ont effectué deux perquisitions, soit dans une résidence du secteur Rock Forest et dans une résidence du quartier Est de Sherbrooke, relate Martin Carrier, porte-parole du SPS.

Plusieurs semaines d’enquête nous ont permis d’établir que nos deux suspects principaux faisaient la vente de stupéfiants directement via l’application Snapchat. Bien sûr, cette vente de stupéfiants visait la clientèle adolescente.

Une citation de :Martin Carrier, porte-parole du SPS

Les deux principaux suspects dans cette histoire, un homme de 16 ans, une jeune femme de 17 ans, ont été arrêtés et conduits au quartier général, interrogés et libérés avec promesse à comparaître ajoute-t-il.

Quantités importantes

Les deux adolescents devraient faire face à plusieurs chefs d’accusation au tribunal de la jeunesse, selon Martin Carrier.

On parle de mineurs en possession de plus de cinq grammes de cannabis, de mineurs en possession de cannabis dans le but d’en faire le trafic, de mineurs en possession de cannabis illicite, de possession d’une arme prohibée, explique-t-il.

Les produits saisis provenaient directement du marché noir selon la police.

Dans le cadre de notre enquête, on a retrouvé du matériel électronique, une liste de comptabilité, plusieurs notes… [...]. Heureusement, on a pu enlever du marché une bonne quantité de produits. On parle de 300 g de cannabis séché,  473 g de bonbons de cannabis [...] du cannabis solide, du beurre de cannabis, de l’huile de cannabis, tout près de 400 $ en argent ainsi qu’un couteau avec un bouton pressoir, précise Martin Carrier. 

Dans le cadre d’une enquête qui vise une clientèle plus jeune, on parle de suspects de 16 et 17 ans, c’est quand même des quantités importantes.

Une citation de :Martin Carrier, porte-parole du SPS

L’enquête de la police dans cette affaire se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !