•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux entrepreneures nord-côtières reçoivent une bourse de développement

Une personne à planche à pagaie navigue dans la brume au large du Havre-Saint-Pierre.

L'entreprise Les Vagues louent notamment des planches à pagaies dans les environs de Havre-Saint-Pierre (archives).

Photo : gracieuseté de Jane-Anne Cormier

Radio-Canada

Jane-Anne Cormier de l’entreprise de loisirs nautiques Les Vagues de Havre-Saint-Pierre et Catherine Blié de la distillerie Vent du Nord de Baie-Comeau ont toutes les deux reçu 25 000 $ pour favoriser le développement de leur entreprise.

Ces deux jeunes femmes font partie des 75 entrepreneurs âgés de 18 et 35 ans qui ont été sélectionnés pour recevoir ces montants octroyés par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Souvent, ce que les gens ont tendance à voir, c’est le beau côté [de l'entreprenariat] : les réussites et les choses qui vont bien, mais derrière tout ça se cache énormément de travail et d’avoir ce genre de récompense, c’est vraiment motivant, a affirmé Jane-Anne Cormier à l'émission Bonjour la Côte.

Jane-Anne Cormier

Jane-Anne Cormier, fondatrice de la boutique-école Les Vagues (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle-Plamondon

Des ressources qui arrivent à point pour les femmes d'affaires qui s’efforcent de développer leur entreprise dans un contexte de pandémie.

La dernière année a nécessité un grand nombre de réajustements et de changements au sein de l'équipe de Les Vagues. On a dû laisser tomber certains projets pour vraiment se réorienter, se restructurer et se concentrer sur l’essentiel, s'est également remémoré Mme Cormier.

Cette bourse vient donner un souffle pendant la pandémie, parce qu’elle n’est pas terminée, alors c’est vraiment un beau coup de main, a renchérit Catherine Blié, toujours au micro de Bis Petitpas.

Des projets à financer

L’achalandage touristique record enregistré l’été dernier a toutefois motivé les deux entrepreneures à développer leur offre.

Pour la distillerie, ce 25 000 $ reçu servira notamment à acheter de l’équipement comme un nouvel alambic. On envisage aussi une ligne d’embouteillage parce que l’embouteillage c’est l’un de nos plus gros défis, explique Mme Blié.

Cathrine Blié à côté de bouteilles de gin

Catherine Blié, copropriétaire de la distillerie Le Vent du Nord (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélissa Marcil

De côté de l’entreprise Les Vagues, l’achat d’équipement pour la location sera la priorité.

On s’est rendu compte qu’on n’arrivait pas à répondre à la demande l’été dernier. Nos planches étaient souvent toutes prises, dit-elle.

L’achat de combinaison nautique pour pouvoir prolonger la saison et d’un zodiac pour avoir plus d’autonomie lors de l’organisation d’événements de campings sur les îles Mingan est également prévu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !