•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d'Ottawa obtient à rabais un terrain fédéral dans la Petite Italie

Une affiche du gouvernement fédéral devant un édifice à deux étages vitré.

Le comité des finances et du développement économique a voté mardi en faveur de l'achat d'une première parcelle de terrain fédéral, à rabais, au 1010 Somerset. Le terrain permettra à la ville de construire un parc d'un hectare dans le quartier Corso Italia et d'agrandir le Centre récréatif Plant.

Photo : Radio-Canada / Kate Porter

Radio-Canada

Le projet de la ville d'acheter une parcelle de terrain de premier ordre dans la Petite Italie est presque terminé après qu'un comité du conseil a approuvé à l'unanimité cet achat mardi soir à un prix représentant une fraction de la valeur commerciale estimée du terrain.

L'acquisition de 2,87 millions de dollars pourrait changer la donne pour le quartier du centre-ville, qui est en manque d'espaces verts. La propriété est en grande partie réservée à un nouveau grand parc et à un agrandissement du Centre récréatif Plant.

Le terrain de 2,55 hectares situé au 1010, rue Somerset est délimité par la rue Somerset Ouest au nord, les voies de la ligne Trillium à l'ouest, la rue Oak au sud et le Centre récréatif Plant et le parc Plouffe à l'est.

Il fait partie d'un ancien complexe d'entrepôt fédéral, construit à l'origine dans les années 1940 comme dépôt de munitions et d'équipement. L'entrepôt a été démoli en 2015 et le gouvernement fédéral a déclaré le terrain excédentaire.

La partie sud du terrain de l'entrepôt, une parcelle connue sous le nom de 933, avenue Gladstone, a été vendue en 2019 à Logement communautaire d’Ottawa, l'agence de logement social de la ville, pour 7 millions de dollars, en tant que site prévu pour une communauté à revenus mixtes.

Un édifice récréatif d'Ottawa.

Le Centre récréatif Plant est l'une des installations de la ville où il y a le plus d'abonnés. Le nouveau terrain permettra d'agrandir les infrastructures. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Surnommé le Village Gladstone, il combinera des logements abordables et subventionnés avec des logements de valeur marchande.

Maintenant, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) vend à la Ville la partie nord adjacente à un prix réduit afin qu'elle puisse être intégrée au concept du Village Gladstone.

La Ville a obtenu une réduction de 22 M$

SPAC a initialement fixé le prix d'achat à 25 millions de dollars, en se fondant sur des évaluations du marché et en supposant que le terrain, à proximité d'une future station du train léger, allait être utilisé uniquement pour du développement résidentiel.

Mais le gouvernement fédéral offre des rabais si l'utilisation future du terrain correspond à ses priorités politiques.

Le prix réduit a également permis à la Ville d’atteindre des objectifs de réconciliation en faisant participer les Algonquins de l'Ontario, qui aideront à fournir des emplois aux Autochtones et des possibilités de développement économique, ainsi qu'un espace pour les artistes algonquins.

De plus, la Ville a économisé 2 millions de dollars en achetant le terrain tel quel, ce qui signifie que la municipalité est responsable de tout nettoyage futur.

Dans l'ensemble, SPAC a réduit de 14 millions de dollars le prix, pour un coût total de 11 millions de dollars.

Cela a obligé la Ville à convaincre la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) que le terrain était admissible à des rabais futurs dans le cadre d'un programme qui encourage l'utilisation de la propriété fédérale excédentaire pour le logement abordable.

Le terrain lui-même n'est pas destiné au logement, mais la Ville a convaincu la SCHL qu'il serait utilisé pour soutenir le logement abordable dans le Village Gladstone.

La SCHL a accepté, mais la Ville a dû s'engager à construire 300 unités résidentielles au 1010, rue Somerset d'ici 2038, dont la moitié seront abordables. Cette combinaison a suffi à réduire de 8,25 millions de dollars de plus le prix d'achat, sous la forme d'un prêt non remboursable de la SCHL.

Compte tenu de diverses taxes et frais, cela laisse à la Ville 2,87 millions de dollars à payer pour le terrain. La ville utilisera 1,82 million de dollars du fonds du parc à l'échelle de la ville et 1 million de dollars du fonds du parc du quartier Somerset, le reste provenant du budget du bureau immobilier de la municipalité.

Le conseil municipal et le Conseil du Trésor fédéral doivent encore approuver la vente.

Avec les informations de Joanne Chianello

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !