•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention aux morsures de raton laveur!

Une raton laveur montrant les dents.

En 2020, la Ville de Toronto a reçu 13 712 demandes concernant des ratons laveurs malades ou blessés, contre 4172 en 2019.

Photo : Getty Images / Iryna Kazlova

Radio-Canada

Animal curieux et rusé, le raton laveur est aussi doté d’une généreuse mâchoire : 40 dents. En un an de pandémie, Toronto a enregistré une augmentation de 62 % des cas de personnes mordues ou griffées par des ratons laveurs par rapport à la moyenne entre 2018 et 2019.

Les services municipaux responsables des animaux ont également reçu 13 712 demandes en 2020 portant sur des ratons laveurs malades ou blessés, soit trois fois plus que l’année précédente.

Propriétaire d’une entreprise spécialisée dans l’éradication de cet animal, Brad Gates confirme qu'il n’a pas chômé devant une hausse vertigineuse du volume d’appels depuis le début de la pandémie.

Si [les gens] étaient hors de chez eux, ils n'entendraient pas l'animal se déplacer pendant la journée, mais pendant la COVID-19, ils ont entendu les animaux à tout moment, fait-il observer.

Les fonctionnaires municipaux conseillent néanmoins aux résidents d'éviter tout contact avec les ratons laveurs devant la hausse des cas de blessures causées par cet animal qui ont été signalées.

Chercher la bête

Les ratons laveurs n'attaquent généralement pas l’homme, précise Brad Gates, spécialiste de l'enlèvement des animaux sauvages.

Il est extrêmement rare qu'un raton laveur, sans aucune provocation, s'approche d'une personne ou l'attaque.

Une citation de :Brad Gates, directeur de AAA Gates' Wildlife Control

Les accidents surviennent notamment quand un propriétaire essaie de s'occuper seul d'un raton laveur malade ou blessé sur son terrain et met ses doigts là où il ne devrait pas, explique-t-il.

La maladie de Carré, une maladie animale dont le virus s'apparente à celui de la rougeole, peut également contribuer à ce que les ratons laveurs aient moins peur des gens. À un stade avancé, les animaux contaminés commencent à tituber et peuvent devenir aveugles.

Ils se mettent dans des situations qu'ils n'auraient pas connues en temps normal, explique Brad Gates.

Selon le service de santé publique de Toronto, aucun cas de rage n'a été signalé chez les animaux sauvages à Toronto depuis 1997.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !