•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Les indices sont dans le rouge », dit la médecin hygiéniste de Sudbury

Des tables dans un aréna où des gens seront vaccinés.

Santé publique Sudbury et districts espère pouvoir organiser d'autres cliniques de vaccination rapidement.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

À la suite d’une récente flambée de cas, la région du Grand Sudbury et du district de Manitoulin pourrait passer en zone rouge à compter de lundi.

D’après les indices qu’on a maintenant, c’est vrai qu’on se trouverait dans la zone rouge. Et ce sont non seulement les chiffres, mais aussi des éclosions, la capacité du système de santé pour prendre soin des gens, a expliqué la Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste du bureau de santé local.

Penny Sutcliffe en conférence de presse pour la COVID-19.

Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts.

Photo : Radio-Canada

Elle explique qu’elle fera part de la situation au médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, cette semaine.

Il y a beaucoup de choses qui peuvent changer très rapidement avec la COVID-19 dans nos communautés, alors on garde l'œil là-dessus pour déterminer les indices.

Une citation de :Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts

La région a enregistré 86 nouveaux cas dans les sept derniers jours, dont un sommet quotidien de 32 cas lundi.

Près de 30 cas auraient été causés par des variants plus contagieux du virus, selon une analyse préliminaire.

Santé publique Sudbury et districts a aussi annoncé un 14e décès dû à la COVID-19 sur son territoire.

Si Sudbury et districts passe en zone rouge, les cinémas et les salles de spectacle devront fermer à nouveau. Les restaurants, eux, devront limiter leur clientèle à 10 personnes.

La santé publique a également indiqué que de nouveaux groupes de personnes, tels que les adultes de 80 ans ou plus, devraient recevoir des indications dans les prochains jours ou les prochaines semaines pour se faire vacciner.

Nous avons qu’en plus de nos efforts pour limiter la propagation de la COVID-19, la vaccination est primordiale pour surmonter la pandémie, a déclaré la Dre Sutcliffe. Chaque séance que nous offrons et chaque dose administrée nous rapprochent de l’immunité communautaire contre la COVID-19.

Les cas continuent d’augmenter à Thunder Bay

Dans le Nord-Ouest, le Bureau de santé du district de Thunder Bay a fait état de 290 cas de COVID-19 dans les sept derniers jours, dont 40 pour la journée de mardi. La région est retombée en confinement lundi.

Lueur d’espoir : la vaccination des gens de plus de 85 ans débute mercredi à Thunder Bay.

La coopérative de santé Matawa tiendra aussi cette semaine une clinique de vaccination pour les membres d'une des neuf Premières Nations Matawa qui résident à Thunder Bay.

Sur le territoire du Bureau de santé du Nord-Ouest, le nombre de cas actifs diminue depuis quelques jours.

La santé publique a fait état de 46 nouveaux cas dans la dernière semaine, dont un seul mercredi, et de 89 guérisons pendant la même période.

Les bureaux de santé des districts sanitaires d’Algoma, de Porcupine, du Timiskaming et de North Bay-Parry Sound ont fait état de 23 nouveaux cas de COVID-19 au total dans les sept derniers jours.

Le Bureau de santé Porcupine a par ailleurs annoncé une éclosion de COVID-19 à l'entreprise Pepco à Hearst.

Entreprise Pepco à Hearst

Jusqu'à maintenant, quatre employés de l'entreprise Pepco ont été déclarés positifs après un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a annoncé deux nouveaux cas confirmés du variant d'abord identifié au Royaume-Uni, sans savoir où les deux personnes ont été infectées, ce qui inquiète le Dr Jim Chirico, médecin hygiéniste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !