•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Québec planche sur un deuxième été marqué par la pandémie

Des personnes en terrasse à Québec.

Des gens autour d'une table sur une terrasse d'un établissement sur la Grande Allée à Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Ville de Québec prépare une deuxième saison estivale où les activités risquent fort d'être limitées en raison de la COVID-19. Même s’il espère que la situation sanitaire ira en s’améliorant, le maire Régis Labeaume explique que l’administration municipale travaille en fonction « du pire des scénarios ».

La plupart des mesures mises en place l’été dernier seront de retour. On pense notamment à la consommation d’alcool permise dans les parcs et aux terrasses des restaurants élargies dans les cases de stationnements et les rues piétonnes.

À moins d’importantes chutes de neige au mois de mars, la Ville espère aussi être en mesure d’ouvrir les pistes cyclables quelques semaines plus tôt qu'a l'habitude. La priorité sera accordée au corridor des Cheminots, à la promenade Samuel-de-Champlain et au corridor du Littoral.

Les rues partagées seront aussi de retour pour l’été et seront nettoyées en priorité à l’arrivée du printemps. Près de 20 artères seront aménagées pour permettre la cohabitation des piétons, des cyclistes et des voitures avec une limite maximale de 20 km/h.

L'année passée, les rues partagées, on a fait ça un peu sur la fesse, cette année, ce sera beaucoup plus beau, promet Régis Labeaume. La date d’ouverture des rues partagées et des pistes cyclables sera tributaire de la météo puisqu’il est impossible de faire du marquage au sol si le mercure chute sous zéro pendant la nuit.

En ce qui concerne les camps de jour municipaux, la Ville travaille sur différents scénarios pour faire face aux restrictions sanitaires qui seront en vigueur pendant l’été. Les inscriptions seront ouvertes du 12 avril aux 24 mai et le coût sera de 370 $ pour l’été, ou 95 $ par semaine.

Et les grands événements?

Selon Régis Labeaume, il serait surprenant de voir de grands événements dans la capitale cet été. Est-ce qu'on peut réalistement penser que dans les 3 ou 4 prochains mois on pourra dépasser la jauge du 250 [personnes]? […] Je le souhaite, mais je ne suis pas convaincu.

La Ville planche plutôt sur une offre culturelle éparpillée dans un maximum de secteurs. On travaille très fort en ce moment sur une programmation culturelle dans tous les quartiers pour faire en sorte que les gens aient de petits événements chez eux, illustre le maire.

Notre rôle depuis un an, c'est de tenter de faciliter la vie quotidienne de nos concitoyens et concitoyennes. Particulièrement les familles, parce que ce sont les familles les plus épuisées probablement.

Une citation de :Régis Labeaume, maire de Québec

L’administration Labeaume entend aussi souligner la Saint-Patrick à partir du 4 mars avec des décorations installées sur 6 artères commerciales. Un spectacle virtuel sera également présenté le 17 mars.

Aide aux organismes

Aux organismes communautaires dont les finances ont été ébranlées par la pandémie, la Ville de Québec s’engage à bonifier de 15 % les sommes annuelles qu’elle investit dans ces organismes.

Il s’agit d’une bonification récurrente évaluée à 200 000 $ par année qui profitera à 28 organismes de la capitale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !