•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rodéo, futur « sport officiel » de l'Alberta?

Thurston, de Big Valley, en Alberta, tente de rester sur le cheval Get Smart pour remporter la compétition du cheval sauvage pour une troisième année de suite lors du Stampede de Calgary, le 16 juillet 2017.

Si le projet de loi du député Yaseen Muhammad est adopté, le rodéo deviendra le sport officiel de l'Alberta. Une initiative semblable avait eu lieu en 2008, mais le gouvernement conservateur l'avait rejetée.

Photo : La Presse canadienne / THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

Le député de Calgary Nord, Muhammad Yaseen, a présenté un projet de loi privé qui ferait du rodéo le « sport officiel » de l’Alberta. Le projet a des appuis, mais ne fait pas l'unanimité.

Selon M. Yasseen, du Parti conservateur uni, le projet de loi vise à célébrer la culture rurale de la province, qui s’illustre, selon lui, dans le rodéo. Il affirme avoir habité plusieurs années en milieu rural alors qu’il travaillait dans le secteur pétrolier et gazier.

Je me suis familiarisé avec la culture rurale, la culture de l’hospitalité, de la collaboration, de générosité, de coopération [...] le rodéo étant le sport favori, affirme-t-il dans une entrevue pour l’émission Calgary Eye Opener.

L’athlète professionnelle de course de barils Melissa Thiessen soutient à 100 % le projet. Je pense que la proposition de loi est fantastique! Le rodéo est une merveilleuse façon de vivre, les gens sont vrais, terre à terre. Tout le monde fait partie de la famille, peu importe où on vit.

D'après elle, il n’y a pas meilleur sport ou événement que le rodéo pour représenter l'Alberta.

En 2008, le projet avait déjà été tenté, puis avait connu un échec cuisant. À l’époque, il avait été présenté à l’Assemblée législative par le biais d’une motion de l'ancien chef du Parti libéral de l’Alberta, Kevin Taft. Les conservateurs l’avaient rejetée.

Melissa Thiessen sur son cheval.

Melissa Thiessen est une athlète de courses de barils depuis sa plus tendre enfance. Elle pense que le rodéo est le sport qui représente le mieux l'Alberta.

Photo : Radio-Canada / Julie Préjet

Treize ans plus tard, M. Yaseen pense avoir toutes ses chances. Mme Thiessen pense aussi que le moment est propice, car il y a eu un travail de sensibilisation entre ces deux périodes.

L'enthousiasme pour le projet de loi n’est cependant pas répandu. Karin Nelson, qui fait partie du conseil d’administration de l’organisme Voice for Animals, se dit choquée de l’intention du député.

Selon elle, il s’agit d’un retour en arrière, alors qu'en l’Alberta les droits pour les animaux commencent à attirer l’attention et des soutiens.

Globalement, la cote de popularité du rodéo est en train de baisser au Canada, affirme-t-elle, se basant sur un sondage de la firme Insights West qui indiquait, vers la fin de 2015, que seuls 31 % des Canadiens se disent favorables à l’utilisation des animaux dans les rodéos (Nouvelle fenêtre).

Je sais que les gens du milieu disent qu’ils prennent soin de leurs animaux, qu’ils les traitent comme leur famille [...] mais la réalité, c’est que plus de 100 animaux sont morts dans des rodéos depuis la fin des années 1980 et que les animaux sont exploités pour divertir les êtres humains, ajoute-t-elle encore.

Le projet de loi qui n’est pas inscrit à l'ordre du jour officiel du Parti conservateur uni devra passer par trois lectures avant d’être adopté ou rejeté par l’Assemblée législative.

Muhammad Yaseen avoue cependant ne pas avoir de calendrier précis en tête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

00