•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Léda, le 14e album d’Irvin Blais, livre un « baume sur les cœurs »

L'artiste souriant, pose avec sa guitare.

Irvin Blais se dit impatient de monter sur scène.

Photo : Laurence Labat

Créé ces derniers mois, le 14e album en 16 ans de carrière d’Irvin Blais ne parle pas de pandémie. Il se veut un baume sur les cœurs en ces temps difficiles.

Le Gaspésien d’origine qui habite maintenant à Sept-Îles convie son public à un spectacle-entretien virtuel le 6 mars, pour souligner le lancement de cet album.

Je ne voulais pas m'arrêter sur la pandémie, dit-il. J’ai voulu garder le côté positif et aider les gens à traverser cette période en leur donnant un peu de bonheur.

Irvin Blais au quai de Sept-Îles.

L'artiste en entrevue à Sept-Îles, où il habite.

Photo : Radio-Canada

Celle qui a inspiré le nom de l'album, Léda, est la belle-sœur d’Irvin Blais. Il y a des gens qui ont de petites déficiences intellectuelles comme elle. Ce sont des gens qui méritent d’être écoutés, estime-t-il. Ils ont beaucoup à nous apprendre.

Il rappelle qu'avec la pandémie, les personnes qui ont besoin de l’aide de divers organismes ont vu diminuer les services auxquels elles ont droit normalement.

Avec les mesures sanitaires, des personnes se sont retrouvées un peu livrées à elles-mêmes. Les organismes ne pouvaient pas leur consacrer du temps comme avant, explique-t-il.

Irvin Blais pose avec son chapeau de cowboy.

La pochette de son nouvel album

Photo : Laurence Labat

Il s'est aussi inspiré de toutes sortes de conversations avec des gens du public rencontrés en tournée. Je reçois aussi des messages, je parle au téléphone avec des gens qui me racontent leur histoire. Ça m'inspire. Ça m’a fait du bien moi aussi, confie-t-il.

Irvin Blais s’adresse à tout le monde. Ma musique est surtout festive, décrit-il. Elle s'adresse à plusieurs personnes de styles de vie différents. J'essaie d’aller chercher les jeunes et moins jeunes.

Ça me touche beaucoup quand je vois un jeune avec une boucle d’oreille pis des tatous qui vient me dire qu'il a aimé ma chanson.

Une citation de :Irvin Blais, auteur-compositeur et interprète

La scène lui manque cruellement, mais il fait contre mauvaise fortune bon cœur.

Quand on pourra à nouveau faire des spectacles, les gens vont avoir appris mes chansons, prévoit-il. On va les chanter ensemble et tout le monde va faire partie du spectacle.

J’ai hâte de revoir les gens, de me mettre le genou à terre, comme je le faisais avant.

Une citation de :Irvin Blais, auteur-compositeur et interprète

Malgré les embûches, Irvin Blais n’a pas envie d’arrêter. La chanson demeure, pour lui, le plus beau métier du monde.

D'après une entrevue réalisée par Nadia Ross

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !