•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada recevra 500 000 doses d'AstraZeneca, dont 300 000 bientôt périmées

Une fiole du vaccin.

Le vaccin contre la COVID développé par AstraZeneca est l'un des trois vaccins autorisés à l'heure actuelle par Santé Canada.

Photo : Associated Press / Valentina Petrova

La Presse canadienne

Le Canada recevra bel et bien 500 000 doses du vaccin AstraZeneca mercredi. Les provinces et territoires devront cependant se dépêcher de les injecter dans les bras des Canadiens, parce que la majorité de ces doses seront périmées dans un mois.

Le major-général Dany Fortin, chargé de la distribution des vaccins au pays, a indiqué que 300 000 de ces doses provenant de l'Institut Serum, en Inde, ont une date de péremption du 2 avril.

Bien entendu, ça demande une certaine administration rapide de la part des provinces et des territoires quand ils vont recevoir le vaccin, a commenté M. Fortin, lors d'une conférence de presse, mardi.

Le gouvernement fédéral n'a pas été en mesure d'expliquer pourquoi ces premières doses allaient être périmées aussi vite, mais ce n'est pas parce que le Canada a obtenu un rabais.

Ce n'est pas vrai de dire qu'il y avait un discount [rabais]. Ce n'est pas le cas, pas du tout, a insisté la ministre fédérale des Services et de l'Approvisionnement, Anita Anand, lorsque la question lui a été posée par un journaliste.

Une fiole du vaccin.

Le Canada a commandé 24 millions de doses du vaccin AstraZeneca, dont 20 millions seront expédiées depuis les États-Unis entre avril et septembre.

Deux millions de doses, provenant de l'initiative mondiale COVAX et faites en Corée du Sud, doivent arriver avant le mois de juin. Les deux autres millions de doses proviennent de l'Institut Serum en Inde; un million de doses seront livrées en avril et 500 000 autres en mai.

Qui recevra ce vaccin?

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) a déjà déconseillé ce vaccin pour les personnes âgées de 65 ans et plus. La question est donc de savoir si ces doses d'AstraZeneca, qui doivent être administrées dans les plus brefs délais, seront réservées pour cette tranche de la population.

L'Agence de la santé publique du Canada, de son côté, est restée prudente mardi. L'administratrice en chef s'en remet aux provinces et aux territoires afin de déterminer si des populations plus jeunes, comme les travailleurs essentiels, devraient recevoir ce vaccin dans les prochaines semaines.

C'est une opportunité pour des groupes de personnes qui n'auraient pas eu leur vaccin avant quelques mois, normalement, de le recevoir, a admis la Dre Theresa Tam.

Du côté de Québec, on attend, dans les prochaines heures, l'avis du Comité d'immunisation du Québec (CIQ) pour décider à qui le vaccin AstraZeneca sera administré. Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination au Québec, garantit que les doses seront utilisées avant la date de péremption.

Nous, on va adapter notre stratégie. Vous savez, on le fait depuis le début de la campagne. [...] Et aussitôt que l'avis du Comité d'immunisation du Québec sera reçu, je vous garantis qu'il va être administré, et il va être administré avant la date de péremption, a-t-il soutenu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !